Publicité

À Nice, la mairie serre la vis contre les artistes de rue

« Sur les terrasses de la place Masséna, notamment, les beaux établissements qui s’y sont installés me disent que leur clientèle n’en peut plus d’être invectivée, sollicitée. Et ces individus sont désagréables quand on va leur parler », explique le premier adjoint de Nice.  - Credit:GILLES TARGAT / Gilles Targat / Photo12 via AFP
« Sur les terrasses de la place Masséna, notamment, les beaux établissements qui s’y sont installés me disent que leur clientèle n’en peut plus d’être invectivée, sollicitée. Et ces individus sont désagréables quand on va leur parler », explique le premier adjoint de Nice. - Credit:GILLES TARGAT / Gilles Targat / Photo12 via AFP

À Nice, les artistes de rue sont de retour avec les beaux jours. Et les musiques ne plaisent pas à tout le monde… Surtout pas à certains riverains et aux restaurateurs. « Nous constatons, à travers les doléances et signalements de riverains, des désagréments considérables de chanteurs individuels avec de grosses sonorisations ou de troupes qui se produisent sur l'espace public », a expliqué le premier adjoint Anthony Borré auprès de Nice-Matin.

Il illustre : « Sur les terrasses de la place Masséna, notamment, les beaux établissements qui s'y sont installés me disent que leur clientèle n'en peut plus d'être invectivée, sollicitée. Et ces individus sont désagréables quand on va leur parler ». Conséquence : « La réglementation va être durcie, des autorisations retirées à certains groupes identifiés. » Autre décision forte : la sonorisation va être interdite. À cela est ajoutée la décision de « revoir l'amplitude horaire et les lieux autorisés ».

À LIRE AUSSINos 5 terrasses à (absolument) réserver à Nice

Un accueil mitigé

Les commerçants de la place Masséna sont rassurés de cette initiative de la mairie. Un salarié juge : « Ici, c'est un peu la cour des miracles. […] Il y a de bons chanteurs, mais ils chantent trop fort. Certains de nos clients demandent l'addition, parce que ça hurle dans le micro, ça harangue la foule. Des artistes de rue ont des autorisations de 45 minutes et restent jusqu'à six heures ! » La responsable d'un bar à salades, elle, n'en peut plus [...] Lire la suite