Publicité

"Soyons sérieux, je suis acteur": Vincent Lindon dément avoir des ambitions présidentielles

L'acteur de 64 ans réagit ce mercredi dans les colonnes de Ouest-France à un article du Monde lui prêtant des désirs de politique.

Vincent Lindon n'abandonnera pas les plateaux de tournage pour briguer l'Élysée. Dans une interview publiée ce mercredi 28 février par Ouest-France, l'acteur de 64 ans réagit à un récent article du Monde sur ses rêves de présidence de la République:

"Soyons sérieux, je suis acteur de cinéma", balaie-t-il. "Mais ce sont mes rôles qui sont politiques: syndicaliste dans En guerre, chômeur en révolte dans La loi du marché, le maître-nageur de Wellcome qui aide un migrant à traverser la Manche."

Dans cet article intitulé Vincent Lindon, l’acteur qui se rêvait président, publié le 16 février dernier dans M le Mag, Le Monde évoquait la "passion" du comédien "pour la politique" et, au travers de témoignages de son entourage, dessinait les contours d'une possible ambition présidentielle.

"Certains propos sont approximatifs"

"Ce papier a été fait contre mon gré", assure celui qui sera à l'affiche la semaine prochaine du film Comme un fils. "J’ai refusé de leur répondre et ils ont fait sans moi. Certains propos sont approximatifs, voire inexacts."

"D’autres sont des paroles prononcées par des gens qui parfois fantasment des réponses qui n’auraient pas été les miennes. Après, je suis flatté que Le Monde m’ait accordé tant de place", conclut-il en riant.

Un poste de ministre de la Culture le tente encore moins: "Jamais de la vie, pas une seule seconde! Un artiste a beaucoup plus de pouvoir qu’un ministre de la Culture. Ma liberté de parole est fondamentale, mes choix m’aident à éveiller ma conscience et j’espère aussi un peu celle des autres."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Vincent Lindon : Sa famille en lutte pour un bien inestimable disparu depuis des décennies