Soyez optimiste, c’est bon pour votre sommeil !

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Soyez optimiste, c’est bon pour votre sommeil !
Soyez optimiste, c’est bon pour votre sommeil !

Des chercheurs ont constaté que les personnes optimistes avaient moins de troubles du sommeil que les autres. Dans le détail, la probabilité de souffrir d’insomnie était environ 70% plus faible.

Les personnes optimistes vivent plus longtemps que les autres. En 2019, une étude avait prouvé que la durée de vie pouvait être rallongée de 11 à 15% pour les optimistes. Une nouvelle fois, les chercheurs s’intéressent à l’impact des pensées positives. Une récente étude menée par une équipe de l’Université médicale de Vienne, et publiée dans le “Journal of Sleep Research”, dévoile que si les optimistes vivent plus longtemps c’est certainement parce qu’ils… dorment mieux.

Deux chercheurs, Jakob Weitzer et Eva Schernhammer, ont analysé les données d'une enquête en ligne de 2017 sur les caractéristiques générales du sommeil. 1 004 Autrichiens ont participé à cette vaste étude. Selon les scientifiques, la probabilité de souffrir de troubles du sommeil et/ou d’insomnie était environ 70% plus faible chez les participants optimistes que chez les personnes plus pessimistes. “D'autres études ont montré que les optimistes font plus d'exercice, fument moins et ont une alimentation plus saine. En plus de cela, ils ont de meilleures stratégies pour faire face aux problèmes et ressentent moins de stress dans les situations difficiles. Tous ces facteurs pourraient contribuer à une meilleure qualité de sommeil”, résume Jakob Weitzer.

Apprendre l’optimisme

Si on ne nait pas forcément optimiste, il est possible de le devenir. Pour cela, les auteurs de l’étude ont des petits conseils à mettre facilement en pratique au quotidien. Jakob Weitzer conseille par exemple de s’initier à la méthode baptisée “le meilleur moi possible”. Pour cela, il suffit “d'imaginer un idéal et d'écrire à quoi pourrait ressembler la meilleure vie possible à l'avenir”. Après plusieurs semaines de pratique régulière, cette méthode pourrait aider à augmenter le niveau d'optimisme d'une personne. Comme précise le chercheur, il ne s’agit pas tant d'atteindre cet “idéal” mais plutôt de réfléchir sur celui-ci pour aider à se fixer des objectifs réalistes. Toutefois, le chercheur précise qu’il n’est pas encore certain que l'augmentation de l'optimisme obtenue grâce à ces exercices favorise un meilleur sommeil et une meilleure santé. D’autres études doivent le confirmer. Si c’est le cas, une « formation à l'optimisme » pourrait réduire la prévalence des troubles du sommeil.