Publicité

Soupçons d'ingérences : Un témoignage confidentiel cible les journalistes de TF1, "Le Figaro" et France Télévisions

Charline Vanhoenacker :
Charline Vanhoenacker : "Rachid M'Barki est le Jawad du journalisme, il hébergeait des fake news dans son journal" - Unsplash

Les députés ont auditionné à huis clos Jean-Pierre Duthion, personnalité placée au coeur de l'affaire Rachid M'Barki.

Après le faux bond, le grand déballage. Les députés mènent depuis plusieurs semaines une enquête sur les risques d'ingérences étrangères au coeur des activités stratégiques françaises. Alors que la Commission présidée par le député RN Jean-Philippe Tanguy était en plein travail, "Politico" puis "Story Killers" ont fait naître une affaire dite Rachid M'Barki. Au coeur de celle-ci, de supposées ingérences étrangères dans le travail de Rachid M'Barki, le journaliste qui officiait la nuit chez BFMTV, depuis licencié. Des révélations qui ont poussé les élus à élargir le champ de leurs investigations aux médias.

Au coeur maelström, une seconde figure a émergé, le lobbyiste Jean-Pierre Duthion. Cet ancien fixeur en Syrie et habitué des arcanes médiatiques aurait servi d'intermédiaire pour faire passer à l'antenne de BFMTV des informations servant les intérêts d'entités, notamment des puissances étrangères. Une activité qu'il aurait effectuée auprès de plusieurs médias.

Sans se substituer à la justice, les députés qui s'interrogent sur ces liaisons cachées entre intérêts politiques, économiques et sphère médiatique ont donc convoqué le lobbyiste. Après un premier rendez-vous manqué le mercredi 5 avril, il s'est bien rendu devant les membres du congrès la semaine suivante. Une séance sous serment, à huis clos et accompagné de son avocat.

La teneur de ces échanges n'est pas restée très longtemps secrète, "Politico" en a révélé le contenu dès le mardi 25...

Lire la suite


À lire aussi

Arthur s'associe à l'animateur anglais James Corden pour développer de nouveaux contenus audiovisuels
"Je ne sais pas si je vais réussir" : Céline ("Les 12 coups de midi") en larmes après une question de Jean-Luc Reichmann
Fréquences de la TNT : TF1 et M6 renouvelées, Xavier Niel essuie un (dernier) taquet