Publicité

« Soupçons d’ingérence » extérieure à BFMTV : une enquête interne est ouverte

Une enquête a été ouverte à BFMTV pour des soupçons d'ingérence étrangère.  - Credit:Alexis Sciard  / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP
Une enquête a été ouverte à BFMTV pour des soupçons d'ingérence étrangère. - Credit:Alexis Sciard / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

L'information, dévoilée par le site Politico, a été confirmée par plusieurs sources concordantes à l'AFP. BFMTV, première chaîne d'info de France, a ouvert une enquête interne à la suite de soupçons visant un présentateur, dont certains sujets pourraient avoir subi une influence extérieure. L'enquête « a effectivement été lancée il y a plus de deux semaines à la suite d'informations reçues concernant un journaliste », qui est désormais « dispensé d'activité », a indiqué la direction de BFMTV, sans préciser la raison de ces soupçons.

Pour sa part, la société des journalistes (SDJ) de BFMTV a fait état « de soupçons d'ingérence concernant un journaliste ». « Si les faits rapportés sont exacts, ils sont graves et condamnables », souligne la SDJ. Selon une source interne à BFMTV, qui confirme une information de Politico, ce journaliste est Rachid M'Barki, présentateur des journaux de la nuit.

L'enquête vise des « infos diffusées dans ce journal de la nuit entre minuit et 4 h 30 du matin, qui seraient passées à l'antenne sans être validées par la chaîne habituelle, c'est-à-dire le rédacteur en chef », a poursuivi cette source interne. L'enquête doit déterminer « si ce contenu était sous une influence quelconque » et si des images diffusées à l'antenne « venaient de l'extérieur ».

« Peut-être que je me suis fait avoir », admet M'Barki

Au centre des interrogations figure un sujet sur un forum économique entre le Maroc et l'Espagne organisé en juin. En lançant le suje [...] Lire la suite