"Je souhaite leur mort physique" : la remarque choquante de Yann Moix sur sa famille

Capture d'écran CNews

« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille » chantait Maxime Le Forestier dans la chanson Né quelque part (1987). Et ce n’est pas Yann Moix qui nous dira le contraire. L’auteur et ancien chroniqueur d’On n’est pas couché est en effet en guerre ouverte avec une grande partie de sa famille depuis plusieurs années. Dans son livre Orléans publié en 2019, il a d’ailleurs accusé ses parents – et plus particulièrement son père - de l’avoir torturé physiquement et moralement lorsqu'il était enfant.

Dans ce livre, il s’est aussi attaqué à son frère aîné Alexandre en évoquant son passage dans un hôpital psychiatrique, son supposé passé néonazi et leur mésentente. Ce dernier a répliqué en accusant son grand frère d’être « son bourreau ». « J'ai subi 20 ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part. Ceux-là mêmes qu'il décrit dans son roman, en les prêtant à nos parents. J'aurais rêvé d'un grand frère protecteur. Mais Yann était un grand frère destructeur », expliquait ce dernier en 2019 dans une lettre ouverte publiée dans Le Parisien.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi