Publicité

Souffrance psychique au travail : les femmes deux fois plus concernées

Les femmes sont deux fois plus touchées par la souffrance physique liée au travail.  - Credit:Andrea Piacquadio/Pexels
Les femmes sont deux fois plus touchées par la souffrance physique liée au travail. - Credit:Andrea Piacquadio/Pexels

La santé mentale des travailleurs s'est très fortement dégradée en une dizaine d'années. Pire, ce mardi 5 mars, à trois jours de la Journée internationale des droits des femmes, Santé publique France (SpF) révèle dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) que les femmes sont deux fois plus concernées par la souffrance psychique en lien avec le travail que les hommes (SPLT). En 2019, 5,9 % des femmes, contre 2,7 % des hommes, étaient touchées. Entre 2007 et 2019, ces prévalences ont doublé.

Pour réaliser l'étude, entre 2013 et 2019, 281 379 salariés ont été reçus par des médecins participant à ce programme. Parmi les affections psychiques et psychologiques les plus signalées à la médecine du travail, les troubles anxieux et dépressifs mixtes sont les plus fréquents, suivis des troubles dépressifs et des troubles anxieux. En outre, en fonction de leur âge, de leur catégorie socioprofessionnelle et de leur secteur d'activité, les salariés sont loin d'être égaux.

Les cadres particulièrement à risque

« La SPLT comprend tous les troubles relevant de la sphère mentale causés ou aggravés par le travail et les conditions de son exécution selon l'expertise clinique du médecin du travail, que ces troubles soient inscrits ou non dans les nosographies médicales », explique SpF. Cela comprend ainsi les troubles anxieux, les troubles dépressifs, les burn-out, les troubles du sommeil, les syndromes de stress post-traumatique et autres troubles psychiques comme les [...] Lire la suite