Publicité

La sortie de « Road House » avec Jake Gyllenhaal est la plus chaotique de ce début d’année

CINÉMA - Tout n’est pas magique dans le monde du cinéma. Le film Road House disponible sur Prime Video à partir de ce jeudi 21 mars, a accumulé les polémiques lors de sa tournée promotionnelle. Entre boycott du réalisateur et attaque en justice du scénariste du film original, le remake du film des années 1980 n’est pas un long fleuve tranquille, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Elwood Dalton, interprété par Jake Gyllenhaal (Zodiac, Brokeback Mountain), est un ancien combattant de MMA qui devient videur dans le roadhouse (un bar en bord de route) de Frankie, jouée par Jessica Williams (Shrinking). Dalton doit faire face à un gang violent qui veut détruire le bar où il travaille. Il doit se battre contre Knox, un tueur à gages violent dont le rôle a été confié à Conor McGregor, vedette de l’UFC, qui fait ses débuts au cinéma.

Premier couac, le réalisateur Doug Liman (La Mémoire dans la peau, Mr. et Mrs Smith) est remonté contre Amazon MGM Studios, la société de production derrière Road House. Son film est directement mis en ligne sur la plateforme d’Amazon sans passer par les salles de cinéma. Il dénonce le comportement du géant de la tech qui « n’a aucun intérêt à supporter les cinémas », d’après lui.

Amazon attaqué en justice

Dans une lettre ouverte publiée le 24 janvier, le réalisateur conteste la décision et annonce son boycott de l’avant-première au South by Southwest Festival. « Quand “Road House” ouvrira le South by Southwest Festival, je n’y serai pas. […] Mon plan est de m’opposer au choix d’Amazon de mettre en ligne un film clairement fait pour le grand écran. Amazon fait bien plus de victimes que mon film et moi. Si je ne parle pas de ce que fait Amazon, qui le fera ? », a-t-il déclaré.

Une autre polémique vient s’ajouter à Road House quand R. Lance Hill, le scénariste du film original de 1989 avec Patrick Swayze, poursuit Metro-Goldwyn-Mayer (MGM) et sa société mère Amazon en justice pour non-respect des droits d’auteur. Depuis novembre 2023, les droits n’appartiennent plus à MGM car ils sont retournés à R. Lance Hill. Le scénariste accuse le studio d’avoir ignoré sa réclamation concernant le droit d’auteur en plus d’avoir tout fait pour sortir le film.

Ralenti par la grève à Hollywood lors de la phase de postproduction de Road House, Amazon subit une autre attaque de la part du scénariste. Ce dernier proclame que le studio a eu recours à l’intelligence artificielle pour « répliquer les voix » des acteurs absents durant la grève, comme le rapporte le Los Angeles Times. Une accusation grave car si elle s’avère véridique, alors Amazon a violé l’accord trouvé entre les syndicats et les studios pour mettre un terme au débrayage. Mais l’entreprise américaine dément toute utilisation d’intelligence artificielle dans le film.

Jake Gyllenhaal nuance les controverses autour de Road House. Dans un entretien pour le magazine Total Film, l’acteur explique : « J’adore la ténacité de Doug et je pense qu’il défend les cinéastes et le cinéma. Mais Amazon a toujours été clair sur le fait que le film sortira sur la plateforme. Je veux simplement que le plus de personnes possible le voient. » Avec cette déclaration, l’acteur se montre plus diplomate que le réalisateur, et que son personnage.

À voir également sur Le HuffPost :

Le nouveau « The Crow » n’a pas encore de date de sortie qu’il est déjà critiqué par les fans de l’original

Anne Hathaway répond aux critiques sur son rôle dans la comédie romantique « L’idée d’être avec toi »