Publicité

La sortie du nouveau film de Jacques Doillon « CE2 » finalement reportée

La décision intervient alors que le réalisateur français a décidé de porter plainte pour diffamation contre Judith Godrèche, qui l’accuse d’agression sexuelle sur mineur.

CINÉMA - CE2 ne sortira finalement pas à la date prévue. Les équipes du long-métrage ont annoncé au HuffPost ce mardi 27 février le report de l’arrivée en salles du nouveau film de Jacques Doillon, récemment visé par une plainte pour « viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité » déposée par Judith Godrèche.

Sans donner plus d’indications sur les raisons de ce report, les attachées de presse ont précisé que les projections dédiées aux journalistes étaient pour le moment annulées, la nôtre devant avoir lieu ce jeudi.

La décision a été annoncée en parallèle dans les colonnes du Film Français par le producteur du long-métrage Bruno Pesery, selon qui il ne « semble aujourd’hui ni possible, ni souhaitable de maintenir cette date de sortie » au regard des faits reprochés « qui remontent à quarante ans ». Il avait pourtant annoncé à l’AFP quelques jours plus tôt de ne pas vouloir la décaler. Celle-ci était fixée en France au 27 mars.

« Il nous importe que cette décision ne soit pas accueillie comme l’expression d’une surdité ou d’une indifférence à l’égard des accusations portées à l’encontre de son auteur : elles sont graves, nous en avons pris la mesure dès la première heure », avait-il alors déclaré, estimant qu’il n’était pas possible pour autant d’adapter la sortie d’un film « à un calendrier judiciaire ».

Un avis décrié par l’actrice Nora Hamzawi, qui tient l’un des rôles principaux – celui de la mère d’une enfant victime de harcèlement scolaire – dans CE2. « Je ne soutiens pas cette décision qui, d’après moi, représente un mépris vis-à-vis de la parole des femmes », avait-elle ainsi dénoncé en story sur son compte Instagram, mercredi 21 février.

Jacques Doillon porte plainte contre Judith Godrèche

Depuis le dépôt de la plainte de Judith Godrèche contre Jacques Doillon, d’autres actrices ont pris la parole à son sujet dans les colonnes du Monde. Anna Mouglalis évoque un baiser non consenti, tandis qu’Isild le Besco rapporte des « violences psychologiques ou physiques ». Cette dernière assure en outre avoir été écartée d’un tournage après avoir refusé d’avoir un rapport sexuel avec Jacques Doillon.

De son côté, le cinéaste de 79 ans a décidé de porter plainte pour diffamation contre Judith Godrèche. « Oser affirmer publiquement, comme elle l’a encore fait le 21 février dernier, que celui-ci aurait ’couché avec des enfants’ qui tournaient dans ses films est ignoble et dépasse l’entendement », a précisé son avocate Marie Dosé dans un communiqué.

Et alors qu’une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris concernant les accusations portées par Judith Godrèche, Isild Le Besco envisagerait elle aussi de porter plainte contre Jacques Doillon, ainsi que contre Benoît Jacquot. Ce dernier est également visé par une plainte déposée par Judith Godrèche pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans ».

À voir également sur Le HuffPost :

Aux César, malgré le discours de Judith Godrèche, la vague MeToo ne déferle pas sur le monde cinéma

Aux César, Justine Triet loue le discours de Judith Godrèche après une soirée « intense et émouvante »

VIDÉO - Violences sexuelles: Judith Godrèche a dénoncé les dérives du cinéma lors de la 49e cérémonie des César