Publicité

"Je le sors et je le savate" : Cyril Hanouna règle ses comptes avec un chroniqueur de "Quotidien" (VIDEO)

La hache de guerre semblait (plus ou moins) enterrée entre Cyril Hanouna et les équipes de Quotidien. Mais ce mardi 30 janvier dans Touche pas à mon poste!, les hostilités ont repris. En début d'émission, l'animateur et producteur emblématique de C8 a évoqué une rencontre entre Vincent Pujol, directeur des programmes et de l'antenne de C8 et Julien Bellver, chroniqueur de Quotidien depuis 2017.

Pour narrer cette anecdote, Baba a estimé que le mieux était encore de faire entrer sur le plateau Vincent Pujol pour partager avec lui cette rencontre au cours de laquelle le chroniqueur du programme de TMC a largement critiqué l'édito de Cyril Hanouna dans TPMP. "Donc tu es dans un restaurant et tu vois le donneur de leçons. Parce qu'ils font beaucoup les malins, je suis sûr que si je suis devant lui, je mets ma tête à couper, il se chie dessus. Mais vraiment, de la danette", recontextualise Cyril Hanouna avec la gouaille qui le caractérise.

À lire également

"Toi, ferme ta gueule !" : Gilles Verdez perd ses nerfs et insulte un membre de la production de TPMP ! (VIDEO)

"On fait une soirée très sympa, on va manger au resto, je regarde une table voisine et je vois ce que j'estime être un camarade cathodique", relate Vincent Pujol alors que l'animateur les requalifie en "bouffons". "Moi je pense que si je suis dans le restaurant, il le quitte. C'est souvent le cas de mecs que je rencontre dans le PAF, je ne sais pas pourquoi, ils ne mangent plus après, je leur coupe l'appétit", souligne Cyril Hanouna.

Et de poursuivre en torpillant le chroniqueur de Quotidien :"Le mec se permet de te donner des leçons sur ta ligne éditoriale, comme si nous on jugeait la ligne éditoriale de Quotidien. Parce que moi j'ai vu sa chronique média, c'est le plus mauvais du monde. Je n'ai jamais vu un mec aussi mauvais à l'antenne. Avec moi, il ne fait pas 5 minutes. Je le prends, je le sors et je le savate." "Intellectuellement, vous le savatez", tente de nuancer Géraldine Maillet. "Non, non, je n'en ai rien à foutre, qu'ils viennent ici devant le studio. J'aimerais que tou...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi