La sordide mort d'une Américaine, recluse chez ses parents

Alan Poizner/For The Tennessean /SIPA

Un procureur de Louisiane souhaite poursuivre des parents pour meurtre après le décès de leur fille adulte, retrouvée vivant recluse chez eux. Attention, certains détails peuvent choquer.

Lorsque Lacey Ellen Fletcher a été découverte morte, elle se trouvait sur un canapé dont elle semblait n’avoir pas bougé depuis des années, le corps coincé dans un trou du sofa. Cette semaine, un procureur de Louisiane a annoncé qu’il souhaitait inculper ses parents pour meurtre. La jeune femme de 36 ans vivait en effet chez eux, recluse et visiblement abandonnée. Les autorités du district d'East Feliciana Parish ont indiqué à NOLA.com qu’elle avait de graves plaies sur le ventre et des matières fécales écrasées sur son visage, son abdomen et sa poitrine. Ses cheveux étaient emmêlés et remplis d'asticots.

D’après le procureur, les blessures de la trentenaire «semblaient avoir pourri jusqu’à l’os». Le médecin légiste a déclaré que Lacey Ellen Fletcher avait succombé à un homicide, expliquant que son état était lié à un «état de négligence chronique». Elle ne pesait que 43 kilos au moment de sa mort et était par ailleurs positive au covid-19.

"Une extrême cruauté"

Les parents - Sheila Fletcher, ancienne conseillère municipale âgée de 64 ans, et Clay Fletcher - ont déclaré dans un interrogatoire environ deux semaines après la mort de leur fille qu'elle était autiste et qu'elle souffrait «à un certain degré du syndrome d'Asperger», mais qu'elle était assez «saine d'esprit pour prendre ses propres décisions» jusqu'à sa mort. «La question qui préoccupe tout le monde est de savoir comment des gens censés s’occuper d’elle, dans la maison, ont pu la laisser finir dans un état comme celui-ci», a expliqué le procureur. «C'est de la cruauté envers les infirmes. Nous ne pouvons pas simplement le laisser passer ça».

Ses parents ont expliqué qu’elle avait été à l’école durant une certaine période avant de finir ses études à la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles