Sondage exclusif LH2/Yahoo! : Hollande en repli au 1er tour.

Yahoo! - LH2

Alors que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans 3 jours, LH2 en partenariat avec Yahoo! a réalisé une nouvelle mesure des intentions de vote des Français, la dernière avant le premier tour. Cette enquête a été réalisée les 17 et 18 avril.

François Hollande, en retrait, devance de justesse Nicolas Sarkozy au premier tour

François Hollande enregistre une baisse dans les intentions de vote à quelques jours du premier tour. En effet, d’après notre enquête, le candidat socialiste recueillerait 27% des suffrages exprimés dimanche prochain, soit un score en recul de 2,5 points. Cette évolution peut, paradoxalement, s’expliquer par la bonne séquence dont vient de bénéficier François Hollande et par les soutiens de plus en plus nombreux dont il bénéficie. Alors que sa qualification pour le second tour ne fait pas réellement de doute, ses appels au vote utile ne semblent pas avoir été entendus par les électeurs de gauche. On observe en effet, par un jeu de vases communicants, une progression des intentions de vote pour Jean-Luc Mélenchon : à 3 jours du premier tour, ce dernier apparaît en effet crédité de 15% des voix, soit 2 points de plus que la semaine dernière.

Nicolas Sarkozy n’engrange pas, lui non plus, les bénéfices du rassemblement de la place de la Concorde et ne semble pas non plus réussir à convaincre les électeurs du Front national d’un vote utile en sa faveur dès le premier tour. Il enregistre une baisse de 0,5 point pour la 2ème semaine consécutive et s’établit ainsi à 26,5% des suffrages exprimés. Il talonne François Hollande, qui ne le devance plus que d’un demi-point.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, tous deux en progression, sont au coude à coude pour la troisième place

A l’approche du scrutin, Marine Le Pen confirme la solidité de son socle électoral et enregistre même une hausse des intentions de vote à son égard : d’après notre sondage, elle recueillerait 15,5% des voix dimanche prochain (+1,5 points). Et 81% de ses électeurs se déclarent sûrs de leur choix, ce qui constitue le meilleur score de « fermeté du choix » de tous les candidats. La présidente du Front national ne pâtit pas des appels au vote utile du président sortant et sort au contraire renforcée de cette période au cours de laquelle les candidats ont bénéficié d’une stricte égalité du temps de parole. A gauche, c’est la même logique dont semble bénéficier le candidat du Front de gauche, crédité de 15% des intentions de vote (+2 points). 74% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon se déclarent sûrs de leur choix, un résultat en progression de 3 points depuis la semaine dernière.

François Bayrou, quant à lui, n’a pas réussi à insuffler une nouvelle dynamique à sa campagne dans la dernière ligne droite. Crédité de 15% d’intentions de vote début mars, il devrait recueillir 10% des voix dimanche prochain, un score en baisse de 0,5 point par rapport à notre précédente mesure la semaine dernière.  

Fait notable, les 5 premiers candidats totalisent à eux seuls 94% des voix. Les « petits candidats » se répartissent les 6% restant. A gauche, Eva Joly recueillerait 2,5% des voix, un score stable par rapport à notre dernière vague. Bénéficiant toujours de la règle de l’égalité du temps de parole et d’une exposition médiatique plus importante, les deux candidats de l’extrême gauche se stabilisent à 1% d’intentions de vote chacun. A droite, Nicolas Dupont-Aignan recueillerait 1,5% des suffrages, un score identique à notre dernière mesure. Enfin, Jacques Cheminade n’atteint toujours pas les 0,5% d’intentions de vote.

Au second tour, François Hollande arrive toujours nettement en tête

Si François Hollande apparaît en perte de vitesse dans les intentions de vote pour le premier tour, c’est en raison de la tentation croissante chez certains sympathisants de la gauche de voter pour Jean-Luc Mélenchon. Or, ceux-ci se reporteront massivement  sur François Hollande au second tour (83%). Par conséquent, le candidat socialiste conserve son statut de favori au second tour et conforte même son avance en creusant davantage l’écart avec Nicolas Sarkozy. Si le second tour de l’élection présidentielle avait lieu ce dimanche, François Hollande l’emporterait avec 56% des voix (+1 point) face à Nicolas Sarkozy (44%, -1 point).

A 3 jours du premier tour, les résultats de notre sondage reflètent, à gauche comme à droite, un mécanisme qui semble prendre le contrepied du vote « utile » : le sentiment que les deux favoris de l’élection seront, quoi qu’il en soit, qualifiés pour le second tour incite très probablement certains électeurs à reporter leurs voix sur d’autres candidats. Une partie de l’électorat apparaît, à quelques jours du scrutin, tentée par un vote de contestation ou de conviction et semble se détourner d’un vote de « raison ». Néanmoins, 28% des électeurs déclarent pouvoir encore changer d’avis. Et de la même manière, le taux d’électeurs ayant l’intention de se rendre aux urnes dimanche mais n’ayant pas exprimé d’intention de vote est en hausse par rapport aux dernières vagues, preuve d’une très forte indécision. Des incertitudes pèsent donc encore sur le scrutin et les lignes peuvent encore bouger dans les tous prochains jours. En cela, la question du vote utile, une fois chaque électeur face à son choix définitif dans l’isoloir, sera déterminante.

Télécharger l'intégralité de l'enquête






Sondage réalisé les 17 et 18 avril 2012 sur un échantillon de 956 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.