SONDAGE BFMTV - Présidentielle : Zemmour recule, mais reste en 3e position derrière Macron et Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le polémiste d'extrême droite perd 1 à 2 points et Marine Le Pen le devance de 3 à 5 points selon les configurations, d'après notre dernière enquête d'opinion réalisée par Elabe pour BFMTV et diffusée ce jeudi.

Coup d'arrêt dans la percée d'Éric Zemmour ? Pour la première fois depuis la rentrée, selon notre sondage Opinion 2022, réalisé par Elabe pour BFMTV et L'Express avec notre partenaire SFR et diffusé ce jeudi, les intentions de vote en faveur du polémiste d'extrême droite diminuent. Ce dernier refuse encore de dire s'il sera candidat à la présidentielle, tout en laissant de moins en moins place au doute.

Cinq hypothèses sont testées au premier tour, en fonction de la personnalité qui représentera Les Républicains lors du scrutin. Ainsi Emmanuel Macron arrive en tête dans toutes les configurations, avec un score allant de 25% à 30% d'intentions de vote. Il récolterait 25% des voix en cas de candidature de Xavier Bertrand, et 30% si la droite était représentée par Éric Ciotti.

Le chef de l'État "sort renforcé de son allocution" de mardi, estime Elabe. 

Marine Le Pen en légère baisse elle aussi

Fait notable de notre enquête: Éric Zemmour perd un à deux points selon les configurations, ou reste stable. En cas de candidature de Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, il recueille 14% d'intentions de vote, 13% en cas de candidature de Michel Barnier et 15% en cas de candidature d'Éric Ciotti et Philippe Juvin. Depuis la rentrée, l'hypothèse Zemmour testée dans les sondages marquait une progression continue.

Autre enseignement de notre sondage Elabe, Marine Le Pen est également en baisse. Si la candidate du Rassemblement national (RN) creuse l'écart avec Éric Zemmour, elle accuse elle aussi une baisse d'un à deux points. Elle recueillerait 17% des intentions de vote au premier tour en cas de candidature de Xavier Bertrand ou Éric Ciotti, et 18% en cas de candidature de Valérie Pécresse, Michel Barnier ou Philippe Juvin.

La marge d'erreur de cette enquête est comprise entre 1,1 et 3 points, une marge inférieure à l'écart constaté entre Marine Le Pen et Éric Zemmour.

Zemmour baisse dans deux sondages

Une baisse à mettre en regard avec celle mise en évidence par le sondage Odoxa-Saegus pour L'Obs paru ce jeudi, qui met en évidence des dynamiques comparables. Selon cette parution, l'ancien journaliste du Figaro récolterait 14% des voix, en cas de candidature de Xavier Bertrand à droite, et 14,5% des suffrages en cas de candidature de Valérie Pécresse ou Michel Barnier. 

En cas de candidature de Xavier Bertrand, Marine Le Pen obtiendrait là 18% des voix au premier tour, selon cette enquête Odoxa-Saegus. Elle en recueillerait 18,5% dans une configuration avec Valérie Pécresse, et 19% en cas de candidature de Michel Barnier. Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote, avec 25% dans chacune des trois configurations. 

Macron creuse l'écart au second tour

En l'état actuel, au vu de notre sondage, le second tour opposerait Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Le chef de l'État sortant obtiendrait 58% des voix, contre 42% pour Marine Le Pen, selon noter sondage Elabe. Pour mémoire, en 2017, Emmanuel Macron l'avait emporté avec 66,1% des voix face à Marine Le Pen, qui avait récolté 33,9% des suffrages. 

L'hypothèse d'un second tour face à Éric Zemmour est aussi testée. Le président de la République l'emporterait plus largement avec 65 points, contre 35 pour son adversaire. 

Face à Xavier Bertrand, Emmanuel Macron l'emporterait aussi, avec 55% des voix, contre 45% pour le président des Hauts-de-France.

À ce stade, 56% des personnes inscrites sur les listes électorales interrogées se déclarent tout à fait certaines de se rendre aux urnes, et 24% l'envisagent sérieusement.

Une majorité de Français favorables aux mesures annoncées par Macron

Le sondage Elabe porte également sur l'allocution d'Emmanuel Macron mardi soir et ses annonces aux Français. Selon notre enquête, il semblerait qu'une majorité des sondés soient favorables aux mesures du chef de l'État.

Ils sont au total 73% des répondants à se déclarer favorables à la suspension de l'allocation chômage pour les demandeurs d'emploi qui ne démontreront pas une démarche de recherche active.

Sur l'emploi également, 69% des personnes interrogées sont d'accord avec l'impératif d'avoir travaillé au moins six mois sur les deux dernières années pour percevoir des indemnités chômage, contre 4 mois actuellement.

63% sont favorables au report de la réforme des retraites, 57% à la construction de nouveaux réacteurs nucléaires et 56% au conditionnement du pass sanitaire à une troisième dose dès le 15 décembre, pour les 65 ans et plus. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles