SONDAGE BFMTV - Aller au restaurant, partir en vacances: les envies des Français pour le déconfinement

·4 min de lecture

L'institut Elabe a voulu connaître les priorités des Français au moment du déconfinement. La sortie au restaurant, le départ en vacances et les retrouvailles familiales sont les plus fréquemment citées, mais les envies des Français dévoilent de nombreux clivages.

Chacun compte les jours, examine son emploi du temps du 19 mai prochain (réouverture des commerces, des cinémas et des terrasses) ou du 9 juin (réouverture des salles de restaurants et des bars en intérieur), refait ces deux journées dans sa tête. Mais chacun imagine ou organise ses premiers jours de liberté à sa manière depuis que ce déconfinement progressif a été annoncé

Ce mercredi après-midi, nous publions notre nouveau sondage piloté par l'Institut Elabe afin de cerner au mieux les priorités des Français. La sortie au restaurant, les départs en vacances et le partage d'un moment avec les siens viennent le plus fréquemment à la bouche des Français. Mais ces envies dépendent largement des couches de la population interrogées. 

49% des Français rêvent de retourner au restaurant 

Elabe a procédé de la manière suivante. Il a d'abord posé la question: "Quand les différentes étapes du déconfinement auront eu lieu, qu’auriez-vous envie de faire en premier?" L'institut déroule alors une liste de 13 propositions. Aux sondés, alors, d'exprimer un ordre de trois priorités. Les pourcentages formulés sont le cumul du nombre de mentions, que la proposition arrive en première, deuxième ou troisième position: résultat, 49% ont dit leur intention d'aller d'abord au restaurant. Cette option est la plus populaire auprès de tous les segments de la population, ou presque: les Franciliens, d'une courte tête (44% contre 43%) préfèrent un départ en vacances à la tablée. 

Le départ en vacances est de toute façon le deuxième souhait des Français: 37% le citent. Il met cette fois en lumière un véritable clivage social. Car si 46% des cadres se projettent déjà sur l'ailleurs, on est moins nombreux à en rêver parmi les catégories populaires (36%). On remarque que ces deux perspectives - le restaurant et les vacances - décrochent quelque peu à mesure qu'elles approchent du domaine du possible. Elles ont respectivement perdu 3 et 4 points depuis la précédente mesure, le 17 février dernier. 

36% des Français - en hausse cette fois de cinq points - attendent avec impatience de partager un moment avec leurs proches. Ici, c'est souvent l'âge du panel qui pèse. Ces retrouvailles sont particulièrement plébiscitées par les 65 ans et plus (49%), nettement moins sous les 35 ans: à peine 20%. Le moment entre amis est cité à part, un cran en dessous, avec un score de 34%. 

14% des Français seulement guettent la réouverture des bars 

Le renouveau de la vie culturelle n'arrive qu'en sixième position. En effet, seuls 19% des Français ont évoqué leur envie de retrouver les concerts, le cinéma, les théâtres. C'est même quatre points de moins qu'à la mi-février. Cette tendance est surtout portée par la région parisienne, au sein de laquelle elle atteint 31%. 

17% des Français veulent quant à eux faire la fête, participer à une soirée. Bien sûr, ce taux grimpe surtout chez les plus jeunes: 36% chez les 18-24 ans. Ces derniers sont encore 32% à vouloir retrouver les bars en priorité, tandis que cette réouverture n'est guettée que par 14% de la population générale. Un taux à peine supérieur à celui des Français déclarant que leur priorité sera de pratiquer un sport collectif ou en salle: 10%.

Relâchement en perspective  

Cette nouvelle marge de manœuvre devrait s'accompagner d'un certain relâchement dans les comportements et les Français ne s'en cachent pas. Si 59% professent qu'ils continueront à observer strictement les gestes barrières, 35% d'entre eux admettent qu'ils respecteront certaines précautions sans pratiquer strictement les gestes en question. Si ce score est particulièrement fort chez les jeunes (il est de 54% chez les 18-24 ans et 43% chez les 25-34 ans), le phénomène est général. Ainsi, 33% des 65 ans et plus sont sur cette ligne. 

Il faut dire qu'au moment de décrire leur état d'esprit, en puisant dans une litanie de dix sentiments soumise par Elabe, les Français sont unanimes: la lassitude, citée à 68%, et partagée par toutes les catégories de la population.

Sondage réalisé par Elabe pour BFMTV, sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité a été assurée selon la méthode des quotas, et les participants ont été interrogés par Internet du 4 et 5 mai 2021.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles