SONDAGE BFMTV - 65% des Français opposés à un couvre-feu à 18h la semaine et un confinement le week-end

Clarisse Martin
·2 min de lecture

De manière générale, l'opposition aux mesures de restriction pour lutter contre le Covid-19 est en augmentation.

Près d'un an après le début du premier confinement décrété pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les mesures de restriction destinées à lutter contre le virus font face à une perte d'adhésion de la part de la population.

Selon dernier le sondage réalisé par Elabe pour BFMTV et diffusé ce mercredi, la plus forte opposition se cristallise contre les deux mesures couplées de confinement à 18 heures la semaine et d'un confinement national le week-end: 65% des personnes interrogées s'y déclarent opposées, soit plus de 6 personnes sur dix.

Majorité d'opposants au confinement général

Un confinement national de la population, selon les mêmes modalités de celui du printemps dernier, rencontre 59% d'opposition, et un confinement généralisé comme en novembre sensiblement le même taux, avec 58% d'opposition.

Le couvre-feu national à 18 heures, actuellement en vigueur, reçoit 53% d'opposants. L'hypothèse d'un couvre-feu à 18 heures la semaine et d'un confinement le week-end dans les zones les plus touchées (comme c'est le cas actuellement dans une partie des départements du Nord et des Alpes-Maritimes), rassemble 46% d'opposants.

Baisse d'adhésion constante depuis un an

Enfin, la dernière hypothèse testée par cette enquête d'opinion est l'interdiction de déplacement d'une région à l'autre. Cette mesure est approuvée par 57% des personnes interrogées, ce qui représente la plus forte adhésion parmi les différentes conjectures présentées.

Pour mémoire, 93% des personnes interrogées le 18 avril 2020 se déclaraient favorables au premier confinement. Elles étaient encore 83% le 15 avril, puis 67% le 29 octobre et 52% le 13 janvier. À chaque fois, la question portait sur un confinement national de la population.

Ce sondage nous apprend par ailleurs que 58% des Français, soit quelque six personnes interrogées sur dix, pensent qu'il y aura un troisième confinement national au cours des prochaines semaines. Un chiffre plus ou moins stable, après une forte hausse relevée la semaine passée, où ce chiffre était passé de 48 à 60%.

*L'étude a été réalisée par l'institut Elabe pour BFMTV, les 2 et 3 mars 2021 par Internet, sur un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française, selon la méthode des quotas.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :