Publicité

Sommeil : voici comment améliorer sa qualité tout en évitant les fausses croyances

Parce que le rythme circadien est lié à la fois aux autres rythmes biologiques et aux rythmes sociaux, apprendre à connaitre son sommeil permet d’adapter son environnement et ses habitudes. Voici nos recommandations pour retrouver un sommeil de meilleure qualité.

Près de deux tiers des Français se plaignent de difficultés de sommeil, selon les résultats de la dernière enquête sur le sommeil des Français réalisée par OpinionWay, à l'occasion de la Journée internationale du sommeil le 17 mars 2023. Pourtant, un quart d’entre eux déclarent avoir mis en place au moins une mesure pour répondre à ces troubles. Alors, comment expliquer l’apparente inefficacité de ces mesures ? En réalité, si la plupart des Français ont une bonne connaissance des comportements néfastes pour le sommeil, comme la consommation d’excitants avant le coucher (caféine), la prise d'un repas trop ou pas assez riche, ou l'utilisation d'écrans dans leur lit, les comportements positifs pour un sommeil de qualité semblent bien moins répandus.

Privilégier un rythme régulier

Vous faites partie des 42% des Français qui pensent rattraper les heures de sommeil perdues en faisant la grasse matinée ? La dette de sommeil est souvent beaucoup trop élevée et par conséquent irrattrapable. Il vaut mieux privilégier la régularité dans les heures de coucher et de réveil, tous les jours de la semaine, même pendant les jours de repos ! Ce rythme régulier est particulièrement recommandé chez les personnes qui souffrent d’insomnie, d’anxiété et de dépression. De même, les auteurs du rapport de l’enquête recommandent de se lever quelques minutes en cas de difficultés d’endormissement, en début comme en milieu de nuit, plutôt que d’attendre en s’agitant.

Attention aux fausses croyances

Dormir dans le calme et le noir complet, faire des exercices de relaxation le soir, certains comportements vertueux pour le sommeil sont bien connus. Le sondage OpinionWay révèle néanmoins la persistance de fausses croyances qui se font de plus en plus de place dans nos habitudes. 16% des Français estiment que boire de l’alcool en soirée est favorable à un bon sommeil. Cette idée, qui semble provenir de l’effet anxiolytique favorisant en apparence l’endormissement, va en réalité à l’encontre des don[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi