Publicité

Cette solution, déjà adoptée par Porsche et Tesla, permet de recharger plus rapidement la batterie

Les batteries des voitures électriques possèdent des architectures internes qui peuvent très différentes. Il y a celles divisées en modules et celles avec une structure cell-to-pack, pour vous donner les deux exemples les plus répandus. Mais depuis quelques années, nous avons vu arriver des voitures avec des systèmes que l'on pourrait qualifier "d'intermédiaire". C'est-à-dire qu'ils utilisent des batteries "doubles" ou, si vous préférez, "divisées en deux".

C'est le cas du Tesla Cybertruck, par exemple, et du GMC Hummer EV, qui ont une structure similaire pour un objectif identique : recharger le plus rapidement possible.

Les (grosses) voitures électriques américaines en avance ?

Sauf dans certains cas, les batteries des voitures électriques fonctionnent sous 400 volts. Elles sont divisées en deux grands modules connectés, qui permettent ainsi de doubler la tension et d'atteindre 800 volts. C'est le cas du Hummer EV susmentionné, un modèle doté d'une architecture 400 volts qui, lorsqu'il est connecté à une borne de recharge particulièrement puissante, est capable de supporter 800 volts en faisant fonctionner les deux blocs de batteries dont il dispose.
Cela permet à la voiture de recharger jusqu'à 350 kW en puissance de crête, un chiffre qui lui permet de gagner environ 150 km toutes les 10 minutes. Pas mal, mais il y a mieux.
Le Cybertruck de Tesla dispose également d'une batterie similaire que l'on appelle "split pack". Pour le coup il n'y a pas deux modules, mais quatre de 200 volts chacun. Cela...Lire la suite sur Autoplus