Publicité

Ce soir sur Netflix : la série qui prouve qu'au Moyen-Age, l'Europe était pire que Game of Thrones

MGM Television
MGM Television

Notre histoire commence au 8ème siècle dans un petit village de Scandinavie nommé Kattegat où vit Ragnar Lothbrok, un guerrier et fermier viking qui travaille en secret sur un projet qui va bouleverser le monde viking. Aspirant à explorer – et à attaquer – les rives lointaines des océans, son ambition ne plaît pas au chef local qui préfère continuer de piller l’Est appauvri plutôt que d’aller vers l’Ouest inconnu. Mais Ragnar, le rebelle, s’associe tout de même à son ami Floki, constructeur de bateaux hors-pair, pour fabriquer des navires capables de conquérir les mers nordiques agitées. Vikings, c’est l’histoire de ce réputé Ragnar mais aussi de sa famille, ses fils, ses épouses et ses compagnons de guerre, tous aussi célèbres que lui.

Avec ses décors à couper le souffle, la série de Michael Hirst (Les Tudors) – pépite de la chaîne américaine History diffusée entre 2013 et 2020 – contraste avec le monde brutal et mystérieux des Vikings qu’elle met en scène, un univers de conquêtes et de conflits, rempli de spiritualité et de mythologie : un aller simple pour Valhalla s’il vous plaît ! Ici, l’on croit à Odin, Thor et compagnie, et l’on cherche la gloire éternelle à tout prix.

Cryptique, graphique et épique, le drame historique s’inspire très librement des sagas scandinaves de Ragnar “Lodbrok”, l’un des héros nordiques les plus légendaires, fléau notoire de l’Angleterre et de la France. Ces histoires, peu documentées et issues de la tradition orale, possèdent déjà une part fictive qui s’accentue dans le show. En effet, Vikings est connue pour prendre de réelles libertés, mêlant de nombreux faits marquants de l’Histoire, séparés en réalité par plusieurs décennies, pour qu’ils se déroulent du temps de Ragnar et ses fils. Beaucoup de héros présentés dans le show, ayant réellement existé, n’ont cependant pas vécu au même moment que ces derniers comme Rollo, frère/ennemi de Ragnar dans la fiction qui n’était en rien lié à ce dernier. Événements hybrides, personnages composites, péripéties inventées : tout y est.

Cependant, le show est bien plus que ses incohérences, il est un véritable voyage dans le temps au cœur d’un monde mystique et mythique qui fascine toujours autant, un spectacle grandiose bénéficiant d’une sublime cinématographie, de fabuleux costumes et de jeux d’acteur époustouflants – on parle bien sûr, entre autres, de Travis Fimmel qui incarne un Ragnar habité et de Katheryn Winnick qui donne vie à la féroce Lagertha, l’une des héroïnes les plus “badass” du petit écran. À cela s’ajoutent des reconstitutions de batailles plus vraies que nature et une bande son magique – signée Trevor Morris et Wardruna – qui vous transportera directement au temps des épopées vikings et vous donnera un aperçu de ce qui vous attend au Valhalla (l’au-delà paradisiaque évidemment mais le spin-off de la série également).

Lire la suite sur AlloCiné

Ce soir sur Netflix : la série qui a inspiré une nouvelle façon de s'habiller... et ce n'est pas Sex & The City !

Ce soir sur Netflix : la série qui a explosé le milliard d'heures de visionnage sur la plateforme

KIllers of the Flower Moon : DiCaprio, De Niro et Scorsese promettent un Western sombre et épique

HPI sur TF1 : "Karadec aurait pu se retenir"... Les confidences de Mehdi Nebbou sur la relation Morgane-Karadec en saison 3

Le Joker de Fast and Furious ? Jason Momoa est-il le plus grand méchant de la saga ?

Cannes 2023 : trois points de vue, une vérité ? Le superbe Monster marche sur les traces d'un maître du cinéma japonais