Société. Transidentité : Elliot Page est enfin “pleinement” lui

Time (New York)
·1 min de lecture

L’acteur canadien a donné à Time Magazine sa première interview depuis son coming out trans en décembre 2020. Il y confie notamment ses sentiments contradictoires, à une époque où la plus forte visibilité des personnes transgenre est critiquée par certains milieux conservateurs ou féministes.

Elliot Page, l’acteur canadien qui avait fait en décembre 2020 son coming out en tant qu’homme trans, est en une de l’édition du 29 mars de Time. Fin février, Page a en effet donné au magazine américain sa première interview depuis la révélation de sa transidentité. Et confié le mélange de “véritable excitation”, de “profonde gratitude”, de “peur” et d’“anxiété” qui a accompagné sa prise de parole.

Pour Time, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi une personne trans peut être confrontée à des sentiments contradictoires au moment de son coming out. Alors que la progression de l’acceptation sociale des personnes trans a conduit 1,8 % des personnes appartenant à la génération Z à se décrire comme trans, contre 0,2 % des baby-boomers, les conservateurs dénoncent au contraire une “folie transgenre”, et certaines féministes comme J.K. Rowling s’opposent à l’égalité transgenre.

“Partout dans le monde, les personnes transgenres sont confrontées de manière disproportionnée à la violence et aux discriminations”, ajoute l’hebdomadaire.

À lire aussi: Polémique. En défendant les droits des transgenres, Joe Biden a-t-il mis en danger le sport féminin ?

Résultat, Elliot Page, qui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :