Société. Une nouvelle marche de migrants part du Honduras vers les États-Unis

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le gouvernement guatémaltèque devait décréter l’état d’alerte dans sept départements frontaliers, en prévision de l’arrivée de cette “caravane”, convoquée via les réseaux sociaux. Ces migrants ont peu de chances d’arriver à destination, estime la presse de la région.

C’est la première de l’année 2021. Une marche de migrants estimée à 300 personnes est partie mercredi 13 janvier au soir depuis le Honduras en espérant franchir pas moins de trois frontières : celle qui les sépare du Guatemala, de là tenter de passer au Mexique, puis aux États-Unis.

La dernière en date de ces marches convoquées via les réseaux sociaux, en décembre dernier, avait échoué à la première de ces frontières.

À lire aussi: Droits humains. Des migrants parqués au Mexique, sans issue et sans protection

Depuis San Pedro Sula, la grande ville du nord du Honduras, “ils se sont élancés cette nuit à pied sur la route qui mène à [la ville frontière de] Corinto et au territoire du Guatemala, premier objectif de cette grande traversée vers les États-Unis et ce que l’on appelle le ‘rêve américain’”, écrit le site du grand quotidien mexicain Milenio.

“Respect du droit international”

Le gouvernement guatémaltèque a prévu de décréter “l’état d’alerte” dans sept des départements du pays, les plus proches de la frontière avec le Honduras, comme le précisait ce tweet du quotidien La Hora qui reprenait un décret publié le 11 janvier en prévision de l’arrivée attendue des migrants du Honduras.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :