• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une société de management accusée d'avoir joué un rôle dans la tutelle de Britney Spears par l'avocat de la popstar

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien qu'elle nie toute implication dans la mise sous tutelle de Britney Spears, l'ex-société de management de la pop star, Tri Star Sports & Entertainment Group, serait directement impliquée dans cet arrangement juridique.

Selon de nouveaux documents judiciaires déposés par l'avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, Tri Star aurait entretenu des contacts avec le père et ex-tuteur de la chanteuse, Jamie Spears peu avant la mise sous tutelle de sa fille. La société aurait également touché des bénéfices sur cette décision juridique.

E-mails suspects

Tri Star et sa fondatrice, Lou Taylor, ont été les managers de Britney Spears de 2008 à 2020. La société a été engagée par le père de la chanteuse, Jamie Spears, peu avant le placement de sa fille sous tutelle. Ce dernier a été le tuteur de la chanteuse pendant presque 13 ans, avant d'être suspendu par un tribunal à Los Angeles en septembre dernier. La tutelle a ensuite pris fin en novembre 2021.

Par le passé, Lou Taylor, a déclaré a de nombreuses reprises n'avoir joué aucun rôle avec sa société dans cette affaire de tutelle. Des déclarations "fausses" selon Mathew Rosengart. L'avocat de la chanteuse pointe notamment du doigt plusieurs e-mails échangés entre Tri Star et les avocats de Jamie Spears, à quelques semaines du placement de Britney Spears sous tutelle.

Dans ceux-ci est mentionné un travail en commun entre Jamie Spears et la société de management: "Nous avons rencontré un problème avec [la] sélection du juge... le seul juge qui sera en mesure d'entendre notre affaire vendredi est celui qui ne donnera pas à Jamie le pouvoir d'administrer des médicaments psychotropes ", peut-on lire dans un mail échangé entre un avocat de Jamie Spears et Lou Taylor, rapporté par TMZ.

18 millions de dollars de bénéfices

Mathew Rosengart précise également que Jamie Spears aurait emprunté 40.000 dollars à Tri Star peu avant le placement de Britney sous tutelle. Selon l'avocat de la chanteuse, cet argent était assorti de conditions: Tri Star aurait en échange reçu une part de 5 % de tout ce que Britney gagnait sous tutelle, ce qui représente plus de 18 millions de dollars (soit plus de 17 millions d'euros).

Ce n'est pas la première fois que Mathew Rosengart met en avant les liens suspects entre Jamie Spears et la société de management. Pour clarifier les faits, il réclame que Tri Star dévoile tous les documents relatifs à son travail avec Jamie Spears. Pour le moment, le juge chargé de l'affaire n'a pas encore validé cette demande.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles