SNCF en passe de céder sa filiale Ermewa pour 3,3 milliards d'euros, selon une source

·2 min de lecture
SNCF EN PASSE DE CÉDER SA FILIALE ERMEWA POUR 3,3 MILLIARDS D'EUROS, SELON UNE SOURCE

PARIS (Reuters) - La SNCF a annoncé vendredi entrer en négociations exclusives en vue de céder sa filiale Ermewa spécialisée dans la gestion de wagons de marchandises et de conteneurs citernes, une opération qui pourrait rapporter autour de 3,3 milliards d'euros au groupe ferroviaire fragilisé par la crise du COVID-19, selon une source au fait des discussions.

Dans un communiqué, la SNCF précise qu'à l'issue d'une processus d'enchères, son conseil a décidé d'entrer en discussions avec un consortium constitué de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et un fonds géré par DWS group, filiale de gestion d'actifs de Deutsche Bank.

Basé à Paris, Ermewa qui emploie 1.200 personnes, gère une flotte de 100.000 matériels. La division, qui est présente dans 80 pays, a réalisé l'an dernier un résultat d'exploitation de 271 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 489 millions.

Le groupe, qui n'a pas communiqué les modalités financières de l'opération, espère pouvoir engranger aux environs de 3,3 milliards d'euros, selon une source au fait des discussions.

Pour aboutir, elle doit encore recevoir plusieurs autorisations dont celle des autorités de concurrence.

Le produit de la cession devrait contribuer à regarnir les comptes de la SNCF pénalisée par l'épidémie de coronavirus qui a fait chuter le trafic ferroviaire.

En 2020, le groupe ferroviaire, dont la dette atteint 38 milliards d'euros, a enregistré une perte nette de trois milliards d'euros pour un chiffre d’affaires de 30 milliards, en recul de 14% par rapport à 2019.

"Cette opération permettrait (...) d’accélérer le

désendettement du groupe, et de poursuivre l’objectif de maintien de sa trajectoire financière, tout en adossant Ermewa à des partenaires de long terme (...)", déclare le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou, cité dans le communiqué.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Christian Lowe et Jean-Michel Bélot)