Publicité

La SNCF augmente son offre de trains lents et moins chers

De nouvelles destinations, comme Rennes, Bordeaux ou encore Bruxelles, seront accessibles dans des trains moins chers... mais plus lents.   - Credit:Ouigo
De nouvelles destinations, comme Rennes, Bordeaux ou encore Bruxelles, seront accessibles dans des trains moins chers... mais plus lents. - Credit:Ouigo

La SNCF donnait deux ans à sa filiale Ouigo pour réussir le lancement de dessertes avec des trains lents mais moins chers. Paris-Nantes et Paris-Lyon avaient été lancés en avril 2022. À partir du 5 avril prochain, Rennes est la nouvelle destination en Ouigo train classique. Ces trains lents (160 km/h quand même) exploités avec des rames Corail repeintes, et disposant de prix bloqués entre 10 et 49 euros maximum, devraient bientôt faire aussi Paris-Bordeaux, puis Paris-Bruxelles en 2025, ouvrant la formule à l'international.

Les chiffres saluent le succès : « Depuis son lancement, en 2022, Ouigo train classique a déjà conquis plus de 2 millions de voyageurs sur les lignes Paris-Lyon et Paris-Nantes et 60 % des billets ont été vendus à moins de 20 euros », se félicite Jérôme Laffon, directeur d'Ouigo, qui n'espérait au démarrage qu'un million de voyageurs. 250 000 voyageurs sont attendus cette année sur la ligne Paris-Rennes.

À LIRE AUSSI SNCF : une crise partie pour durer

L'aller Paris-Austerlitz est programmé à 8 h 12 pour arriver quatre heures vingt-huit minutes plus tard à Rennes et en ne payant que 10 euros ! Le même trajet depuis Montparnasse en TGV inOui demande une heure trente-deux à partir de 39 euros. Notons que le train classique s'arrête au Mans et à Laval, en plus des gares de Massy-Palaiseau, Versailles-Chantiers et Chartres.

Billet entre 5 et 49 euros

Cette offre de la filiale de la SNCF est séduisante par ses tarifs : les billets Ouigo train clas [...] Lire la suite