Publicité

Slovaquie: le parti populiste opposé à l'aide à l'Ukraine remporte les législatives

Le parti populiste slovaque Smer-SD opposé à l'aide à l'Ukraine, a remporté le scrutin législatif en Slovaquie, selon le décompte de la quasi-totalité des voix.

Le scrutin dans ce pays de 5,4 millions d'habitants, membre de l'UE et de l'Otan, est considéré comme déterminant pour savoir si la Slovaquie peut rester sur sa lancée pro-occidentale ou se tourner davantage vers la Russie.

Contrairement aux résultats de deux sondages à la sortie des urnes, le parti de l'ancien Premier ministre Robert Fico a obtenu 23,3% des voix, devançant le parti centriste Slovaquie progressive (PS) soutenus eux par 17,03% des votants, après le décompte de 99,43% des bulletins de vote. Les résultats définitifs sont attendus ce dimanche matin.

L'arrêt de l'aide à Kiev comme promesse de campagne

La présidente slovaque Zuzana Caputova a déclaré à l'AFP cette semaine qu'elle confierait la formation du prochain gouvernement au chef du parti vainqueur, indépendamment de sa "préférence personnelle" en tant qu'ancienne membre de la Slovaquie progressive.

Le Smer-SD avait promis lors de la campagne électorale d'arrêter l'aide à l'Ukraine voisine.

Au cours d'une campagne électorale houleuse, marquée par des taux particulièrement élevés de désinformation en ligne et qui a donné lieu à plusieurs rixes entre candidats, Robert Fico s'en est pris aussi bien à l'UE et à l'Otan qu'à la minorité LGBTQ. Il s'est aussi opposé à toute aide militaire supplémentaire à l'Ukraine qui lutte contre l'invasion russe.

Trois changements de gouvernement en trois ans

Le vainqueur de l'élection aura besoin de l'aide des petits partis pour former une coalition majoritaire au sein du parlement de 150 sièges.

Le nouveau gouvernement remplacera celui de la coalition de centre droit au pouvoir depuis 2020, qui a changé trois fois en trois ans et qui a fourni une aide militaire et humanitaire considérable à l'Ukraine.

La Slovaquie est devenue indépendante en 1993, à la suite d'une séparation pacifique avec la République tchèque, après que la Tchécoslovaquie se soit débarrassée en 1989 d'un régime communiste de quatre décennies.

Article original publié sur BFMTV.com