Publicité

Ski alpin: Noël 3e du slalom de Chamonix, victoire pour Yule après une remontée totalement folle

Rapide, en place techniquement, Clément Noël s'était offert, lors de la première manche du slalom de Chamonix ce dimanche, un bon aperçu de ce qu'il pouvait réaliser sur la Verte des Houches. En tête devant le Norvégien Timon Haugan et l'Autrichien Manuel Feller, le Vosgien de 26 ans prenait date même si, comme il le rappelait au micro de l'Equipe, tout allait se jouer lors de la deuxième manche.

"L'année dernière aussi, j'étais exactement dans la même position et ça ne s'est pas très bien passé par la suite (abandon en deuxième manche). Je reste calme et je vais essayer de rester dans la même idée, même si la neige sera différente, plus molle puisqu'ils annoncent 15 degrés (...) Mais moi, mon seul boulot sera d'essayer d'aller le plus vite possible et on verra comment ça se passe à la fin."

30e en première manche, Yule signe une victoire historique

Et autant dire que Clément Noël a fait preuve de lucidité sur ce qu'il lui restait encore à accomplir. S'élançant en dernier de la cabane sur un parcours plus tournant et piégeux, le Vosgien n'a pas démérité. Mais Daniel Yule a réalisé l'impossible.

Dernier qualifié, de justesse, en première manche en accrochant la 30e place à 1''93 du Français, le Suisse s'est élancé le premier sur une piste intacte lors de la deuxième manche. Et là, il a récité son ski, entrant dans l'histoire comme le premier slalomeur à remporter une course en Coupe du monde après être parti aussi loin. Il devance son compatriote Loïc Meillard et, donc, Noël.

11e (+1''14) à l'issue de la première manche, l'autre skieur tricolore qualifié en deuxième manche, Steven Amiez, s'est battu lors du deuxième run pour en terminer à la 9e place et signer ainsi son 5e top 20 consécutif en Coupe du monde de slalom.

Article original publié sur RMC Sport