Publicité

Ski alpin: exploit monumental de Cyprien Sarrazin qui signe un doublé sur la mythique descente de Kitzbühel

Sa joie est à la hauteur de l’exploit, énorme. Ivre de bonheur après avoir allumé du vert sur la descente de Kitzbühel, Cyprien Sarrazin monte sur les boudins gonflables de l'aire d'arrivée, conscient de l'énorme performance qu'il vient de réaliser dans le temple de la vitesse. Après s’être adjugé vendredi la victoire dans le temple de la vitesse 27 ans après Luc Alphand, le natif de Gap a donc remis ça samedi.

Plus rapide que le Suisse Marco Odermatt (0’’91) et que l’Italien Dominik Paris (1’’4), le skieur de 29 ans s'impose une 2e fois sur la descente et réalise un doublé monumental sur la Streif.

Gagner deux fois la descente de Kitzbühel la même année, seuls six skieurs avaient réalisé un tel exploit (l’épreuve n’est pas deux fois au programme chaque année) : le Français Luc Alphand (1995), les Autrichiens Josef Walcher (1978) et Peter Wirnsberger (1986), les Suisses Pirmin Zurbriggen (1985) Franz Heinzer (1992) et Beat Feuz (2021).

"Je sentais que j’avais fait une dinguerie"

Avec ce doublé, Cyprien Sarrazin change de dimension. Il rejoint (encore) dans la légende du ski alpin français Luc Alphand, qui a lui aussi réalisé le doublé en 1995 et s'était imposé une troisième fois dans sa carrière en descente en 1997. C'était la dernière victoire d'un Français à Kitzbühel avant le sacre de Sarrazin vendredi.

"Au-délà de la victoire, il y'avait vraiment le run, je l'ai sorti du fond du coeur celui-là. Dans le run, comme à Bormio, je sentais que j'avais fait une dinguerie. Je pense que lui (Odermatt), il a fait deux ou trois petites erreurs. Je ne l'ai pas vu, mais on me l'a dit", a commenté à chaud le Français au micro d’Eurosport. Le run était incroyable, je sentais qu’il y avait de la vitesse."

Il s'agit de son sixième podium de l'hiver, sa quatrième victoire après son sacre en descente à Bormio et en super-G à Wengen. Conséquence de cet incroyable week-end à Kitzbühel, Sarrazin revient à six points seulement d'Odermatt au classement de la Coupe du monde de descente, alors qu'il reste encore quatre épreuves au programme: deux à domicile à Chamonix début février, une à Kvitfjell en Norvège et celle des finales à Saalbach, en Autriche.

Article original publié sur RMC Sport