Publicité

Six surveillants de la prison de Réau mis en examen pour trafic dans l’établissement

JUSTICE - Des soupçons accablants pour ces agents pénitentiaires. Six surveillants de la prison de Réau (Seine-et-Marne) ont été mis en examen pour avoir participé à divers trafics dans l’établissement, impliquant notamment des stupéfiants, a annoncé ce vendredi 15 mars le procureur de Melun, Jean-Michel Bourlès.

À Caen, le « papy dealer » condamné à cinq ans de prison pour trafic de drogue dans son Ehpad

Deux des suspects ont été placés en détention provisoire, tandis que trois autres ont été incarcérés provisoirement dans l’attente d’un débat contradictoire, qui aura lieu ce lundi 18 et mardi 19 mars. Quant au dernier surveillant, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer son activité professionnelle.

Ils avaient été placés en garde à vue pour avoir « participé à l’introduction en détention d’objets ou substances interdites notamment des téléphones portables, des bouteilles d’alcool et des produits stupéfiants », selon le parquet.

Ils sont suspectés d’avoir commencé leurs trafics en octobre 2022, en faisant passer ces produits en échange d’une rémunération, a détaillé à l’AFP une source proche du dossier. Plusieurs milliers d’euros en espèce ont d’ailleurs été retrouvés aux domiciles de certains mis en cause.

L’enquête, confiée au commissariat de Melun, avait débuté après un signalement des services pénitentiaires. Une information judiciaire a été ouverte ce jeudi 14 mars pour trafic de stupéfiants, remise illicite d’objets en détention, blanchiment et corruption et association de malfaiteurs. L’enquête se poursuit maintenant sous la direction d’un juge d’instruction.

À voir également sur Le HuffPost :

À la prison de Meaux, ce système de corruption a permis la libération de détenus impliqués dans du trafic de drogue