Une situation "hors de contrôle": Ottawa en état d'urgence alors que les routiers continuent de paralyser la capitale

·2 min de lecture
Des manifestants contre les mesures sanitaires dans les rues d'Ottawa samedi 5 février 2022 - Dave Chan © 2019 AFP

Les chauffeurs poids-lourds protestent depuis plus d'une semaine contre l'obligation vaccinale, nécessaire pour qu'ils puissent continuer à exercer leur métier, et bloquent le centre-ville.

Les autorités sont inquiètes, alors que les routiers continuent de bloquer la ville d'Ottawa, au Canada. Jugeant la situation "hors de contrôle", le maire de la ville a déclaré la capitale canadienne en état d'urgence dimanche.

"Le maire Jim Watson a déclaré (dimanche) l'état d'urgence pour la ville d'Ottawa en raison de la manifestation en cours", indique le communiqué, évoquant un "danger important et une menace sérieuse à la sécurité des résidents".

"Ce sont les protestataires qui font la loi. Nous sommes en train de perdre la bataille, nous devons reprendre notre ville", s'est alarmé Jim Watson.

Un mouvement plus large contre les restrictions

Depuis plus d'une semaine, les chauffeurs-routiers bloquent le centre-ville pour protester contre l'obligation vaccinale nécessaire pour franchir la frontière avec les Etats-Unis et donc pour qu'ils puissent continuer à exercer leur métier. La police d'Ottawa a annoncé qu'elle empêchera toute personne qui voudrait aider les camionneurs à se ravitailler, mais les protestations se sont étendues ce week-end à d'autres villes du pays.

"Je suis ici pour dénoncer que les non-vaccinés depuis deux ans sont humiliés et cela va à l'encontre de la liberté d'expression au Canada", dénonçait un manifestant au micro de BFMTV.

Surnommé le "convoi de la liberté", le mouvement, constitué au départ de routiers, a été renforcé par des non-vaccinés et des personnes hostiles à la politique sanitaire du gouvernement. Il constitue désormais un mouvement plus large de contestation de la politique sanitaire menée par le gouvernement.

L'exécutif canadien se montre particulièrement offensif à l'égard du public le plus rétif à la piqûre anti-Covid et a notamment décidé de ne plus verser les allocations chômage aux non-vaccinés.

S'inspirant des Canadiens, le mouvement gagne à présent l'Europe et la France. Une page Facebook intitulée "Le convoi de la liberté", comptant près de 250.000 membres, invite à se rassembler le vendredi 11 février à Paris avant de rejoindre Bruxelles quelques jours plus tard.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Canada: les chauffeurs routiers opposés à l'obligation vaccinale bloquent Ottawa depuis plus d'une semaine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles