Sirops contre la toux produits en Inde : après l’OMS, la police gambienne ouvre une enquête

![CDATA[Shutterstock]]

Les autorités gambiennes sont déterminées à "identifier les responsables" des 66 décès d'enfants dans le pays. "La force de police gambienne crée un groupe d'enquête chargé de mener immédiatement des investigations et d'identifier les responsables de cette perte irréparable et de les faire traduire en justice", a-t-elle indiqué dans un communiqué ce samedi 8 octobre. Le gouvernement a exprimé, lui, sa "plus profonde inquiétude" et fera tout "pour élucider ces événements". Le président Adama Barrow a notamment ordonné de suspendre la licence de l'importateur des sirops mis en cause.

AKI Death Cases- @BarrowPresident authorised the suspension of License of the suspected importer and pharmacy. pic.twitter.com/RSa8OALcqo

— State House of The Gambia (@Presidency_GMB) October 8, 2022

Quelques jours pus tôt, l'Organisation mondiale de la santé avait elle aussi lancé une une "Alerte produit médical

Retrouvez cet article sur Topsante.com

CHIFFRES COVID FRANCE. Ce 10 octobre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Quand faut-il voir un psychologue ? 6 signaux d'alarme à ne pas ignorer
Digestion difficile : 9 conseils pour bien digérer (même) quand on mange sur le pouce
9 réflexes à avoir pour éviter les accidents à la maison
Comment apaiser la toux (et les maux de gorge) ? Les astuces scientifiques qui fonctionnent