Publicité

Ce singe rhésus cloné a atteint l’âge adulte, c’est une première

C’est la première fois qu’un singe rhésus cloné vit jusqu’à plus de 2 ans. Les chercheurs ont modifié la méthode de clonage habituelle. Mais le taux de réussite reste en réalité très faible, et ne résout pas le débat bioéthique sur la question du clonage et de la souffrance animale.

Il se nomme Retro, il a fêté son troisième anniversaire et se porte bien, ce qui relève d’une première : jamais un singe rhésus cloné n’avait survécu si longtemps auparavant, jusqu’à atteindre l’âge adulte en dépassant sa deuxième année. Dans cette étude publiée le 16 janvier 2024, des scientifiques chinois expliquent les mécanismes à l’œuvre dans cette expérience de clonage.

Un nouveau type de clonage

La méthode décrite dans ce papier modifie le processus de clonage habituel — celui utilisé pour des clonages célèbres comme la brebis Dolly –, et qui a peiné à faire ses preuves en matière de chance de survie.

Lors du développement du fœtus, il faut que le placenta évolue correctement, en phase avec l’expression des profils génétiques. Problème : avec la technique de clonage habituelle (par transfert de noyau), l’activité génétique est perturbée. Le placenta des embryons clonés rencontre donc des anomalies qui réduisent considérablement la survie.

Le singe rhésus cloné. Il est encore en vie début 2024. // Source : Étude dans Nature Communications
Le singe rhésus cloné. Il est encore en vie début 2024. // Source : Étude dans Nature Communications

Le singe rhésus cloné. Il est encore en vie début 2024. // Source : Étude dans Nature Communications

En revanche,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Singe rhésus cloné ayant survécu jusqu'à 2 ans. // Source : Étude dans Nature Communications