Publicité

Singapour : quatre frères accusés d'abus sexuels sur leur petite sœur

La jeune fille avait entre 8 et 12 ans lorsque les différentes agressions sexuelles ont eu lieu. L'un des quatre accusés a reconnu les faits.

D'après la jeune fille, ses frères avaient pris l'habitude de venir dans sa chambre la nuit (Photo : Getty Images)

Pendant plus de quatre ans, ses grands frères lui ont fait vivre un calvaire. A Singapour, une jeune fille âgée de 14 ans accuse ses quatre frères aînés d'avoir abusé sexuellement d'elle à plusieurs reprises entre 2018 et 2022. Toutes les agressions se seraient déroulées au sein du foyer familial.

Comme l'explique Today, tous les membres de la famille en question vivaient sous le même toit, dans un logement de Singapour. Les parents avaient décidé d'installer les quatre garçons, tous plus âgés, dans une chambre et les trois filles plus jeunes dans une autre. D'après l'aînée des trois sœurs, ses frères n'auraient toutefois pas respecté cette répartition et seraient souvent venus la voir dans sa chambre la nuit.

Ils menaçaient de la frapper si elle ne se laissait pas faire

Selon le témoignage de la victime, ses frères aînés lui auraient ainsi imposé des rapports sexuels à de multiples reprises, la menaçant de la frapper si elle ne se laissait pas faire. Ces abus se seraient poursuivis pendant plus de quatre ans, alors que la jeune fille était âgée entre 8 et 12 ans. Pour leur part, ses frères étaient âgés de 13 à 21 ans au moment des faits.

Après avoir gardé le silence pendant plusieurs années, la victime a fini par se confier à l'un de ses enseignants, en février 2022. Son établissement scolaire a immédiatement contacté le Ministère des Affaires sociales et familiales, qui a diligenté une enquête de police.

Un seul des quatre frères a reconnu les faits

Parmi les quatre frères de la jeune fille, un seul aurait reconnu les faits à ce jour (le deuxième plus jeune). Jugé coupable d'au moins deux viols sur sa petite sœur, il sera prochainement informé de la nature de sa condamnation et pourrait écoper de neuf ans de prison ferme. Concernant les trois autres frères, qui continuent de récuser les accusations de la victime, l'enquête suit son cours et pourrait également déboucher sur des mises en examen.

Comme le précise Today, la démarche judiciaire entamée par la jeune victime a toutefois des conséquences néfastes sur sa santé mentale, mais aussi sur sa vie personnelle. Le média américain note ainsi que la jeune fille, placée à l'écart de sa famille, "n'a pas vu ses jeunes sœurs depuis un an" et qu'elle s'inquiète de la réaction de ses parents, sa mère la tenant apparemment "pour responsable de ce qu'il s'est passé".

VIDÉO - Elsa Lévy, victime d’un viol à l’âge de 8 ans : “Pendant 30 ans, je n’avais aucune idée de ce que j’avais pu vivre”