Publicité

Comment une simple prise de sang permet-elle de connaître l’âge de vos organes ?

A-t-on vraiment, comme l'expression consacrée la désigne, "l'âge de nos artères" ? Il semblerait bien que oui, littéralement, selon une étude américaine menée par l'université de Stanford. Les chercheurs ont démontré que chaque organe du corps libère dans le sang des protéines, lesquels permettent de déterminer l'âge biologique, explique la revue Nature.

Dans le détail, l'intelligence artificielle a repéré 5000 protéines sanguines chez 5676 personnes a ainsi permis d’en identifier 756 qui s’avèrent plus spécifiquement liées à un organe donné. Or une donnée en est ressortie : la vitesse de vieillissement de certaines était plus importante lorsque ces derniers étaient frappés d'une pathologie.

"Cette étude est intéressante surtout parce qu'elle démontre que c'est possible d'avoir des mesures spécifiques des tissus ou des organes avec une simple prise de sang et donc c'est une méthode peu invasive. Avec ça, on peut avoir une énorme quantité de données très informatives" explique Mirko Francesconi, chercheur Inserm au Laboratoire de biologie et de modélisation de la cellule à l’ENS de Lyon à France Culture.

"Bien sûr, il y a des limites. Cette étude n'établit pas si les changements observés au niveau des protéines sont une cause ou une simple conséquence du vieillissement" tempère-t-il néanmoins.

Reste que ce vieillissement apparaît avec de nombreuses pathologies. Ainsi, les reins chez les diabétiques ou les hypertendus sont, biologiquement, plus vieux d'un an que ceux des personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La pollution nous rend-elle plus flemmard ?
Pourquoi certains ont plus de rides que d'autres ?
Lithopédion : voici pourquoi un fœtus peut devenir une pierre !
Combien de pas par jour faut-il faire pour maigrir ?
Quels aliments éviter en cas de constipation ?