Publicité

Ces signes prouvent que vous avez peut-être des acariens dans votre lit

Au quotidien, plusieurs symptômes peuvent alerter sur la présence d'acariens dans la chambre à coucher. Découvrez ces signes à prendre au sérieux.

Une toux sèche peut également traduire la présence des acariens (Getty Images)

De nombreux Français souffrent d'une allergie aux acariens qui se manifeste par une rhinite ou de l'asthme. Ces parasites microscopiques colonisent de nombreux foyers et sont invisibles à l'œil nu. S'ils se cachent dans les endroits sombres, encore faut-il savoir qu'ils sont présents pour pouvoir s'en débarrasser.

"Si vous remarquez des démangeaisons incontrôlables malgré l'absence de marques de morsure, il est plus que probable que vous partagez un lit avec une horde d'acariens. Bien que vous ne puissiez pas voir les créatures sans utiliser un microscope, leur présence peut être connue si vous souffrez d'une toux sèche le matin et de démangeaisons aux yeux", alerte Rebecca Swain, experte en matelas et citée par Toms Guide.

Le site internet liste sept signes que vous avez des acariens présents dans votre chambre à coucher. La présence de ces parasites peut perturber le sommeil et entraîner des difficultés respiratoires et des symptômes qui ressemblent à un rhume.

Toux sèche et peau qui démange

D'après le site, une toux sèche peut également traduire la présence des acariens. En effet, si vous vous réveillez avec un mal de gorge, une toux sèche et irritante, c'est un indicateur de la présence d'acariens. De plus, la peau qui démange et les yeux secs pourraient aussi être des signes à prendre en compte.

À LIRE AUSSI >> L’exposition aux acariens pourrait déclencher le vitiligo chez certaines personnes

Autre signe à prendre au sérieux : une série d'éternuement au moment du coucher qui pourrait traduire la présence des acariens dans la chambre à coucher. Le site internet alerte sur les difficultés à respirer la nuit. Attention à la présence des poussières qui peut cacher une colonie d'acariens. D'où l'importance de laver régulièrement la literie à un cycle de 60 °C pour éviter une infestation et d'aérer quotidiennement sa chambre sans faire son lit. Dernier conseil, vous pouvez équiper votre lit d'un protège-matelas hypoallergénique pour empêcher l'humidité de pénétrer.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "La France a connu, entre 2018 et 2020, une augmentation de 37% de punaises de lit"