Publicité

Sida : notre vrai-faux pour (enfin) en finir avec les idées reçues

Le syndrome d’immunodéficience acquise, plus couramment connu sous l'acronyme SIDA, est une maladie virale qui affecte le système immunitaire humain. Il est causé par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) qui attaque les cellules du système immunitaire, affaiblissant ainsi la capacité du corps à lutter contre les infections et les maladies.

Vrai. Le syndrome d’immunodéficience acquise (sida) correspond au moment où une personne infectée par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) connaît une sévère défaillance de son système immunitaire et devient malade. Mais on est diagnostiqué séropositif dès que l'on contracte le VIH. Traité à temps avec des antirétroviraux, ce virus pathogène se stabilise et les risques de développer le sida sont considérablement réduits, voire nuls. "En revanche, en l'absence de traitement, on estime que le stade sida se déclare sous sept ans en moyenne", explique Michaela Müller-Trutwin, directrice de recherche en biologie à l’Institut Pasteur. Les associations de lutte contre le VIH-sida et les professionnels de santé continuent d’alerter sur les dépistages tardifs qui rendent la prise en charge plus compliquée. "Le nombre de contaminations ne bouge pas, il y en a environ 6 000 en France chaque année", note Corinne, membre de l’association Act Up-Paris.

Faux. Aujourd’hui, fort heureusement, une femme séropositive ne contamine plus son bébé pendant la grossesse. Du moins si elle a été diagnostiquée assez tôt. "Si la mère est dépistée et prend (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Charge mentale : 4 conseils pour s'en libérer
Comment faire baisser les triglycérides ?
Santé mentale : voici des méthodes simples et efficaces pour se déconnecter des écrans
Personnes toxiques au travail et dans la vie privée : les meilleures façons de s'en protéger
Découvrez ce remède surprenant contre la ménopause et les troubles menstruels