Shy'm a souffert d'une grossesse extra-utérine, de quoi s'agit-il ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Pregnant woman holding blanket, feeling abdominal pain, risk of miscarriage
Pregnant woman holding blanket, feeling abdominal pain, risk of miscarriage

Dans une storie Instagram la chanteuse a révélé avoir souffert d’une grossesse extra-utérine il y a pile un an.

Dans quelques mois, Shy’m donnera naissance à son première enfant. Si l’identité du père reste secrète, la chanteuse de 34 a fait certaines confidences sur son chemin vers la maternité. Sur Instagram, l’ancienne gagnante de Danse avec les Stars a révélé avoir été victime d’une grossesse extra-utérine il y a tout juste un an. “Je me suis retrouvée à l'hôpital, le ventre et le coeur à l'envers en plein Halloween, en pleine GEU (grossesse extra-utérine ndlr), en plein horror movie, a-t-elle débuté son message. Un an après, bien que fébrile et à prier 'tous les jours, je ne vois plus mes pieds tant mon ventre est rond”. Et d’ajouter ensuite : “Je garde habituellement mes tracas à moi dans un coffre (très) fort, mais je ne peux m'empêcher, en ce jour, de penser à 'lui' et de penser à toutes ces femmes qui se découragent, désespèrent et se battent pour accéder à ce rêve qui semble si accessible, ordinaire et à la portée de toutes”.

Chaque année, 15 000 femmes, soit 2% des grossesses, sont touchées par une grossesse extra-utérine. De quoi s’agit-il ? Elle se caractérise par le développement de l’œuf en dehors de l’utérus. Une urgence médicale qui doit être prise en charge très rapidement. Comme le rapporte l’Inserm, une grossesse extra-utérine s’implante dans 95% des cas dans une trompe de Fallope. “Le traitement consiste à l’interrompre et à éliminer l’œuf. Trois traitements peuvent être utilisés : un traitement médical par injection (intramusculaire ou directement dans la trompe) de methotrexate qui détruit l’œuf et élimine la grossesse extra-utérine sans toucher à la trompe, un traitement chirurgical dit ‘conservateur’ où la trompe est incisée pour retirer l’œuf tout en étant conservée ou un traitement chirurgical dit radical où la trompe est retirée avec l’œuf”.

Surveiller certains symptômes

Généralement, la grossesse extra-utérine est détectée lors de la première échographie. Certains signes peuvent évoquer la présence de cette grossesse : des saignements irréguliers, des pertes de sang irrégulières de différentes couleurs (noires, sépia, brunes), des malaises, une pâleur, des crampes et des douleurs pelviennes. Dès l’apparition de ces symptômes, il est indispensable d’agit vite car la rupture de la trompe utérine peut provoquer une hémorragie interne.

En 2013, une étude rapportée par l’Inserm en mars 2013 s’est intéressée à la fertilité des femmes après une grossesse extra-utérine. Les conclusions prouvaient que “la capacité à avoir une grossesse normale après une grossesse extra-utérine (fertilité ultérieure) n’est pas liée au type de traitement, en particulier à la conservation de la trompe de Fallope où la grossesse s’était implantée”.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :