Publicité

Seul et sans public : Emmanuel Macron commémore le 8 mai 1945

Seul et sans public : Emmanuel Macron commémore le 8 mai 1945

C'est sans public qu'Emmanuel Macron a marqué la commémoration de la capitulation nazie en ce 8 mai sur les Champs-Elysées à Paris. Grand amateur de cérémonies du souvenir et de commémorations solennelles, l'Elysée a décidé la mise en place d'un périmètre de sécurité de plusieurs rues autour de la célèbre avenue.

En ces temps de forte contestation sociale, l'objectif est bien-sûr de parer à toute manifestation hostile ou concert de casseroles à proximité de l'Arc de Triomphe.

Et c'est donc une image quasi-surréaliste que l'on a pu voir sur les télévisions en direct ce lundi, celle d'une voiture présidentielle toutes vitres fermées, escortée par la Garde républicaine, remontant une avenue vidée de tout public jusqu'à la Tombe du Soldat inconnu, sur laquelle, conformément à la coutume, le Président a ravivé la flamme.

"On voulait voir le président, on est très déçus. On comprend pas bien pourquoi il y a tout ce bazar", déplore Adrien Prevostot, bloqué avec sa fille à 200 mètres des Champs-Elysées. "Les cérémonies militaires c'est fait pour que la population soit derrière le drapeau. C'est quand même dommage pour la France", abonde Stanislas, un habitant du quartier.

Tout rassemblement a été interdit aux abords des Champs-Elysées. Des filtrages stricts ont aussi été mis en place et le public tenu à bonne distance du "défilé".

A Lyon aussi, la contestation écartée

Emmanuel Macron est attendu à Lyon en début d'après-midi, un déplacement également sous haute surveillance.

Des appels à manifester ont été émis à proximité du Mémorial de la prison de Montluc, où Jean Moulin et d'autres figures de la Résistance furent détenus et où l'hommage aura lieu.

La préfecture du Rhône a interdit tout rassemblement dans cette zone. La CGT avait déposé un recours en référé contre cette interdiction, mais il a été rejeté par la justice.