Publicité

Serie A: "Avec l’entraîneur français, Zerbin ne s’entraînait même pas", Rudi Garcia encore critiqué au Napoli

Rudi Garcia ne laissera pas un souvenir impérissable à Naples, c'est le moins que l'on puisse dire. Ejecté mi-novembre de son siège d'entraîneur par son président Aurelio De Laurentiis, qui ne l'avait pas épargné au passage tout comme la presse transalpine, le coach français a reçu une nouvelle salve à la sauce napolitaine.

Celle-ci vient cette fois de l'agent d’Alessio Zerbin, auteur d'un doublé express jeudi quelques minutes après son entrée en jeu en demie-finale de la Supercoupe d'Italie (victoire 3-0 contre la Fiorentina), et qui n'était pas du tout utilisé par Garcia.

"Avec lui, ceux qui ne jouaient pas ne s’entraînaient pas bien"

"Je suis très heureux pour lui, avec Mazzarri il s’est trouvé, il travaille comme un grand professionnel. Avec l’entraîneur français, que je ne citerai même pas, il ne s’entraînait même pas. Avec lui, ceux qui ne jouaient pas ne s’entraînaient pas bien, Alessio s’est débrouillé tout seul, parce qu’il aime et respecte la profession", s'est fendu Fulvio Valcareggi sur Radio Marte.

Nommé l’été dernier, Rudi Garcia (59 ans) n’avait pas fait long feu dans la cité italienne, viré après un total de 16 matches joués toutes compétitions confondues (8 victoires, 4 nuls et 4 défaites). De Laurentiis avait estimé après-coup qu'il aurait dû virer l'ancien coach de l'OM et de l'OL... dès le jour de son officialisation.

Depuis son éviction et son remplacement par Walter Mazzarri, le Napoli a joué 8 journées de championnat (3 victoires, 1 nul et 4 défaites), s'est qualifié pour les 8es de Ligue des champions et la finale de la Supercoupe d'Italie, et s'est fait sortir en 8es de Coupe d'Italie.

Article original publié sur RMC Sport