Publicité

Sept films, séries et documentaires qui parlent du malaise du monde paysan

Le cinéma comme la télévision s'est depuis longtemps à décrire la vie des agriculteurs à travers des documentaires, mais aussi des fictions. S'ils adoptent des points de vue différents et racontent des histoires diverses, tous disent les difficultés de cette profession aujourd'hui en crise.

Voici quelques films et documentaires, ainsi qu'une série qui parlent du monde paysan et permettent, à leur échelle, d'éclairer le mouvement actuel.

Des films

• "Petit paysan", 2017

Pierre est un jeune agriculteur qui gère seul une exploitation de vaches laitières. Alors que l’une de ses vaches semble malade, il suspecte qu’elle soit atteinte de l’encéphalopathie, spongiforme bovine, la maladie de la vache folle. Mais si c’est le cas, il va devoir abattre son troupeau… A la fois poignant et haletant, Petit Paysan, véritable thriller, décrit de façon réaliste le quotidien et les difficultés des petits exploitants. Le film de Hubert Charuel a été couronné de trois César en 2018, dont celui du meilleur premier film et celui de meilleur acteur pour Swann Arlaud. Sara Giraudeau, qui interprète la sœur vétérinaire du jeune exploitant, a elle aussi décroché un César du Meilleur second rôle féminin.

• "Au nom de la terre", 2019

Cette saga familiale à succès (1,9 million d'entrées en 2019), trois fois nommés aux César, s'inspire de l'histoire du père du réalisateur Edouard Bergeon. De retour du Wyoming, Pierre (Guillaume Canet) reprend la ferme familiale qu'il transforme en imposante exploitation. Mais après vingt ans de labeur acharné, il voit ses dettes s'accumuler. Alors qu'il s'épuise au travail, il entre dans une spirale infernale.

Tout en mettant en scène l'évolution du monde agricole français de ces 40 dernières années, Au nom de la terre décrit avec précision le malaise paysan. "Il montre une partie des souffrances que nous avons vécues en silence et dans l'indifférence des institutions", avait indiqué Edouard Bergeon dans le dossier de presse du film.

• "Normandie nue" (2018)

Normandie nue se déroule dans un petit village normand dont les habitants, des éleveurs, sont touchés par la crise. Pour sauver son village, le maire (François Cluzet) décide de faire appel à un photographe britannique de passage dans la région. Pour alerter le pays sur leur situation, cet artiste conceptuel décide de les photographier nu. Problème: aucun paysan normand n'est prêt à se mettre à nu.

Pour imaginer le film, le réalisateur Philippe Le Guay a enquêté auprès des éleveurs, avait-il confié dans le dossier de presse du film: "Cette immersion m’a permis de comprendre leurs difficultés et leurs souffrances, économiques bien sûr, mais aussi morales (...) Ils se sentent seuls, humiliés, avec le sentiment de n’être ni regardés ni écoutés. C’est cette réalité émotionnelle que j’ai voulu restituer."

Des documentaires

• "La Ferme des Bertrand", 2024

Avec La Ferme des Bertrand, sorti ce 30 janvier 2024, le réalisateur Gilles Perret retrace un demi-siècle dans la vie d'un élevage laitier de montagne. Ce documentaire a pour objectif de "redonner de la dignité à des gens qui ont été mal considérés". "Il y a eu beaucoup de films sur le retour à la terre. On a aussi vu beaucoup de choses sur le suicide des agriculteurs, les horreurs de Monsanto (fabricant de pesticides, racheté par Bayer), l'agriculture industrielle, etc. Mais on a assez peu vu cette agriculture moyenne qui fonctionne bien", a indiqué Gilles Perret à l'AFP.

• "Profil paysan", 2001, 2005, 2008

Avec sa trilogie Profil paysan, Raymond Depardon lui-même issu du milieu paysan, retrace les bouleversements du monde rural. Dans L'Approche, sorti en 2001, puis Le Quotidien en 2005 et enfin La Vie moderne, en 2008, le photographe et réalisateur va à la rencontre des exploitants. "La cuisine des fermes de Lozère ou de Haute-Loire est beaucoup plus difficile à pénétrer que le palais de justice!", plaisantait Raymond Depardon dans Libération en 2005.

• "Le Temps des grâces", 2010

En 2010, l'ex-critique cinéma Dominique Marchais consacre son premier long-métrage au monde agricole. Le Temps des grâces est une enquête documentaire émaillée de témoignages d'agriculteurs, mais aussi de chercheurs, d'agronomes, d'écrivains... Une réflexion sur la question agricole et le rapport à la terre.

Une série

• "Déter", 2023

Diffusée depuis octobre 2023 sur Francetv Slash, la série Déter dépeint le quotidien du groupe d'adolescents dans le lycée agricole Anjela Duval au cœur de la Bretagne rurale. Sohan, jeune Parisien rempli d’idées préconçues sur la campagne, rejoint cet établissement dans lequel était scolarisé son ami Max, subitement disparu. Décidé à découvrir ce qui lui est arrivé, le jeune homme va faire la rencontre d'Elsa, Mehdi, Lia et Chloé, tous destinés à des métiers de l'agriculture.

Si Déter cherche à déconstruire les clichés sur le monde agricole et rural, cette série met également en lumière des problématiques actuelles au sein de ce milieu telles que l'avenir compromis de la profession ou la question des difficiles successions d’exploitations familiales.

Pour dépeindre au mieux le milieu agricole et "faire honneur aux gens dont on parle", son réalisateur Nicolas Camus a confié à France Info avoir réalisé un travail d'enquête auprès de jeunes lycéens destinés aux métiers agricoles et chez d'anciennes générations d'agriculteurs. On y croise même le ministre de la Culture Marc Fesneau, qui y joue un parent d'élève.

Article original publié sur BFMTV.com