Publicité

Sel et neige : est-ce nécessaire de mettre du sel sur la neige ?

La neige est de retour et les saleuses vont pouvoir reprendre leur travail. En règle générale, saler les chaussées avec du sel de chlorure de sodium sec ou de la bouillie de sel est efficace à titre préventif. Le sel provoque un abaissement de la température de congélation. Quand la température descend en dessous de 0°C, l’eau salée reste liquide. Ce mélange mouille la neige qui tombe et la fait fondre. Cette technique est utilisable jusqu’à des températures ambiantes de -10°C environ. En deçà, le chlorure de sodium n’est plus efficace et il faut recourir à du chlorure de calcium. Ce dernier permet de faire fondre la neige jusqu’à des températures de -15°C.

Le salage de la neige sert principalement à prévenir la formation de glace sur les routes et les surfaces publiques. Lorsque le sel est répandu, il abaisse le point de congélation de l'eau, ce qui rend plus difficile la solidification de la neige et de la glace. En brisant la liaison entre la glace et la chaussée, le sel facilite le dégivrage et améliore la traction des véhicules, réduisant ainsi les risques d'accidents.

Le salage des routes pour faire fondre la neige repose sur les propriétés chimiques du sel, généralement sous forme de chlorure de sodium. Le sel abaisse le point de congélation de l'eau, permettant ainsi de prévenir la formation de glace. Lorsqu'il est épandu sur la neige ou la glace, le sel interagit avec la fine couche d'eau fondue présente à la surface, formant une solution saline. Cette solution a un point (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’acidité de la Méditerranée met en danger le plancton
Neige et verglas : voici pourquoi le sel impacte l’environnement
Réchauffement climatique : pourquoi la population vivant sur les côtes va vieillir plus vite qu’ailleurs ?
Au Japon, le séisme a été si fort qu'il a baissé le niveau de la mer
Quelle est la plante la plus dangereuse du monde ?