Publicité

Seine-Saint-Denis : une mère de deux enfants sauvagement tuée par son compagnon après des mois d'angoisse

Le 26 novembre 2021, Bouchra B. est poignardée par son compagnon. Quelques mois auparavant, la police est appelée en Seine-Saint-Denis pour un motif important : « Sommes requis pour un individu dépressif qui aurait des envies de meurtre », retranscrit un policier du commissariat, le 31 mai 2021. Khalid F. a confié ses pulsions à son psychologue. Ce dernier prévient la police qui demandera à sa femme et ses deux filles de ne pas rentrer chez elles. L’homme est pris en charge par les pompiers. Mais le lendemain, quand il revient chez lui, sa femme a changé toutes les serrures. Elle appelle la police et indique avoir été menacée de mort par son compagnon. « Embrasse ta fille, c’est la dernière fois que tu la vois. » Deux ans après le mariage, les violences conjugales ont commencé. Khalid F. est interpellé mais nie les violences physiques. « Je vais accepter sa décision, m’occuper de moi et voir ce que l’avenir me réservera », déclare-t-il. Mais il réitère ses menaces et cette fois-ci la justice l’incarcère. Il est condamné à douze mois de prison, dont six avec sursis probatoire, et une mise à l’épreuve de deux ans. Pendant son séjour en prison, Bouchra va obtenir l’exclusivité de l’autorité parentale le 18 octobre. La jeune femme pense que son compagnon est encore derrière les barreaux. En réalité, il a été libéré le 17 novembre 2021. Et elle n’est pas au courant. Le 26 septembre, alors qu’elle rentre du travail, il (...)

Lire la suite sur Closer

Nikos Aliagas "traumatisé" : l’animateur très touché après sa tentative de cambriolage
Affaire Gérard Depardieu : "Il est sale", le pamphlet cinglant d’une figure politique
Bruce Willis atteint de démence : le conseil déchirant de Demi Moore, son ex-femme
"Dans la m*rde !" : un ex-candidat de l’Amour est dans le pré au bord du gouffre, "le suicide…"
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : un rendez-vous crucial dans l’enquête, "frustration" pour sa mère