Le “Grand monarque divin” arrêté après 40 ans à la tête d’une secte

·3 min de lecture
Un homme de 67 ans a été arrêté après 40 ans à la tête d'une secte

Ce lundi 14 mai, un homme de 67 ans a été interpellé à Saint-Denis de la Réunion par les policiers de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). Il est soupçonné de diriger une secte depuis 40 ans et d’avoir détourné des biens, de l’argent et certains enfants de ses adeptes.

C’est un profil rarissime que celui de l’homme arrêté lundi 14 mai à Saint-Denis de la Réunion. Comme le raconte nos confrères du journal Le Parisien, Jean-Patrick A.-D est en effet soupçonné d’être à la tête d’un mouvement sectaire appelé Fukadmi, depuis 40 ans sans avoir été inquiété par les autorités. Il a été placé en garde à vue à la suite d’une dénonciation, en même temps que trois de ses acolytes.

Jean-Patrick A.-D est accusé d’avoir détourné plusieurs centaines de milliers d’euros, ainsi que des biens immobiliers appartenant à certains membres de sa secte. Plus étonnant encore, il se serait même approprié certains de leurs enfants qu’ils faisaient naître sous X avant que le gourou ne s’en déclare le père. Le mouvement compterait encore au moins 60 membres actifs dont un gendarme en poste près de Strasbourg. Les investigations continuent mais les quatre hommes devraient être mis rapidement en examen.

Enfant sorcier et véritable gourou

Complètement hors norme, le parcours d’escroc de Jean-Patrick A.-D impressionne par sa longévité. D’après les premiers éléments de l’enquête, il se livrerait en effet à la sorcellerie et mentirait sur ses origines depuis son adolescence. Au fil des années, il aurait ensuite réuni un petit groupe d’adeptes autour d’un syncrétisme mêlant catholicisme, islam, bouddhisme, vaudou et mythologie nordique, réparti entre la Réunion et la métropole. 

Se présentant comme une femme malgré les apparences, ainsi que comme la réincarnation d’un Dieu guerrier scandinave, il aurait progressivement commencer à détourner les biens de ses suiveurs et leur aurait notamment vendu une crème miracle à 1 000 euros le pot. Les enquêteurs ont pour l’instant trouvé plus de 600 000 euros en liquide chez lui, 400 000 euros sur ses comptes et plusieurs maisons de luxe à son nom.

Deux personnes identifiées comme des enfants détournées

Le plus étonnant dans cette affaire tient indéniablement aux détournements de paternité dont celui qui se faisait appelé le "Grand monarque divin" est soupçonné. Le leader de la secte aurait ainsi incité les couples d’adeptes à faire des enfants puis à leur donner naissance sous X, avant qu’il reconnaisse lui-même la paternité des nouveaux-nés. 

Au moins deux victimes, une adulte et une adolescente, ont été identifiées à ce stade comme des enfants détournées de leurs véritables familles. Seul problème, toujours d’après Le Parisien, seul le détournement de filiation en vue d’obtenir la nationalité française peut être reproché à Jean-Patrick A.-D pour ces agissements-là. Et pour cause, la France ne demande aucun test ADN lors de la déclaration de paternité.

Au fil de cette enquête tentaculaire, Jean-Patrick A.-D et ses acolytes pourraient faire l’objet de plusieurs autres chefs d’accusation, dont des viols. Affaire à suivre donc.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles