Publicité

Secrets d'histoire (France 3) - Stéphane Bern lève le voile sur le mystère de Marie-Madeleine

Une femme libre

Née à Magdala, une riche bourgade de Galilée, Marie-Madeleine demeure l’un des personnages féminins les plus marquants du christianisme. À une époque où les femmes devaient être sous le tutorat de leur père ou d’un membre masculin de leur famille, Marie-Madeleine cheminait librement avec Jésus et ses disciples, se moquant des convenances. Dans les évangiles, elle affiche un caractère fort et indépendant. La tradition chrétienne en fera une prostituée repentie. Rien n’est moins sûr. On sait seulement que Jésus la délivra de sept démons.

À lire également

Secrets d’Histoire (France 3) : 3 choses à savoir sur le mystère de la Table ronde

L’apôtre des apôtres

Celle qui accompagna Marie, la mère de Jésus, au pied de la croix a surtout été le premier témoin de la résurrection du Christ. Quand elle se rend sur la tombe pour un dernier hommage, Marie-Madeleine trouve le tombeau vide… Jésus lui apparaît, et elle le prend pour un jardinier. C’est à elle qu’Il donne la mission de répandre la bonne nouvelle.

À lire également

REPLAY - Secrets d’Histoire (France 2) : Stéphane Bern, sur les traces d’un homme nommé Jésus

La rivale de Pierre

L’Évangile selon saint Jean présente Marie-Madeleine comme l’amie la plus proche de Jésus. En 1896, un manuscrit retrouvé en Égypte, rédigé en copte et daté du IIe siècle, le confirme : elle y est présentée comme la disciple privilégiée du maître, celle qu’Il a aimée « plus que toutes les autres femmes ». Cela ne va pas sans quelques grincements de dents chez les apôtres… La jeune femme doit faire face à l’opposition de Pierre, qui n’admet pas que Jésus ait pu confier à une femme la mission apostolique. Au VIe siècle, sous l’impulsion du pape Grégoire Ier, qui promeut une théologie de la repentance, l’image de Marie de Magdala est associée à celle d’une prostituée repentie.

Secrets d'histoire, mercredi 20 mars à 21h10 sur France 3

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi