Publicité

Secoués, pas bousculés : Comment les cocktails sans alcool sont devenus cool

Secoués, pas bousculés : Comment les cocktails sans alcool sont devenus cool

Ne dites pas "mocktail" devant Dan Shell.

Bien qu'il soit ambassadeur de la marque Lyre's au Royaume-Uni, l'une des plus grandes entreprises de mocktails (oups) au monde, ce barman, primé,  grimace encore devant ce mot : "C'est juteux, enfantin, désagréable".

Shell préfère les appeler "non-alcooliques".

"Le principe des cocktails sans alcool est qu'il s'agit d'une boisson pour adulte sans alcool, et c'est quelque chose qui n'existait pas auparavant", explique-t-il à Euronews Culture.

Dan Shell, award-winning bartender and brand ambassador for the non-alcoholic brand Lyre's
Dan Shell, award-winning bartender and brand ambassador for the non-alcoholic brand Lyre's - Lyre's/Dan Shell

En effet, la nouvelle vague de cocktails sans alcool s'est mise à briller de mille feux, exhalant le flair, la saveur et la clarté d'esprit.

Des malts sucrés et fumés aux spritz italiens à la langue acidulée, les entreprises convoquent les esprits des alcools traditionnels pour une expérience de consommation familière et rafraîchissante, sans gueule de bois.

"Lyre's a des substituts pour toutes les catégories, ce qui signifie que je peux préparer toutes les vieilles boissons que je fais depuis 20 ou 30 ans, avec ou sans alcool, et qu'elles sont tout aussi délicieuses", explique M. Shell.

Seedlip, pionnier des "spiritueux distillés sans alcool", a été fondé en 2014 par Ben Branson et est largement considéré comme ayant lancé le marché des substituts d'alcool de luxe.

De plus en plus de start-ups explorent désormais le marché de manière de plus en plus innovante, comme la société Three Spirit, basée au Royaume-Uni, qui utilise les effets d'amélioration cognitive de certaines plantes.

"Nous voulions créer une troisième façon de boire pour les personnes qui apprécient encore les aspects sociaux et les rituels liés à l'alcool", explique la cofondatrice Tatiana Mercer.

"Nous sommes là pour montrer aux gens que l'absence d'alcool n'est pas synonyme d'absence de plaisir, et nous voulons donner de l'énergie à ces occasions sociales grâce aux plantes.

**C'**est cool de ne pas boire

A Sober Girl Society 'mixer' event
A Sober Girl Society 'mixer' event - Millie Gooch/Sober Girl Society

L'essor des boissons sans alcool coïncide avec une baisse de la consommation d'alcool en Europe.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la consommation d'alcool a diminué de 0,5 litre entre 2010 et 2020.

Les jeunes en particulier, désormais plus conscients des effets négatifs de l'alcool sur le bien-être physique et mental, s'opposent aux comportements alcoolisés des générations précédentes.

Une étude de YouGov a révélé que 44 % des Britanniques âgés de 18 à 24 ans optent pour des boissons peu ou pas alcoolisées.

"Aujourd'hui, il est socialement acceptable, voire cool, de ne pas boire, et quelques raisons essentielles motivent ce choix", explique M. Mercer.

"Historiquement, la consommation d'alcool était un rite incontesté de passage à l'âge adulte, considéré comme un élément essentiel des relations interpersonnelles et du plaisir. Alors que les individus se concentrent davantage sur ce qui est bon pour eux, les systèmes culturels autour de l'alcool sont remis en question et perdent leur emprise", poursuit-elle.

"Nous sommes beaucoup plus conscients de ce que nous mettons dans notre corps, qu'il s'agisse de nourriture, de drogues ou d'alcool, voire de caféine".

Des événements socio-économiques récents, notamment la pandémie de Covid-19 et la crise du coût de la vie qui s'en est suivie, ont encore redéfini nos relations avec l'alcool, suscitant des réflexions sur ses coûts, tant financiers que personnels.

"Les gens ont tendance à oublier que l'alcool est un stimulant de l'humeur, mais peu importe l'humeur dans laquelle on se trouve", explique M. Shell. "Si vous vous ennuyez, que vous êtes peut-être déprimé et que vous vous sentez un peu seul, l'alcool ne fera qu'accroître votre ennui, votre dépression et votre solitude.

L'omniprésence de la culture de l'alcool, en particulier dans des pays comme le Royaume-Uni, peut rendre difficile le fait d'arrêter ou de réduire sa consommation sans se sentir socialement aliéné.

Pour lutter contre cela, les gens se tournent vers des communautés en ligne et des groupes de soutien, comme la "Sober Girl Society" basée au Royaume-Uni, fondée par Millie Gooch, 31 ans, en 2018.

Millie Gooch, founder of Sober Girl Society
Millie Gooch, founder of Sober Girl Society - Millie Gooch

"Je me suis toujours sentie si seule dans cette situation : comment suis-je la seule personne qui se réveille le lendemain de sa consommation d'alcool et qui ressent une angoisse insensée face à la gueule de bois ? J'en parlais à mes amis et ils me disaient que tout allait bien", raconte Millie Gooch.

"Lorsque j'ai créé la Sober Girl Society, j'ai réalisé que c'était en fait l'une des expériences les moins uniques au monde.

Sa communauté, qui compte plus de 200 000 adeptes sur Instagram et des millions de vues sur TikTok, attire principalement "des fêtardes qui buvaient de façon excessive et qui, de ce fait, avaient des problèmes de santé mentale", explique Mme Gooch.

Elle note également un afflux de jeunes membres, dont certains n'ont jamais goûté à l'alcool et ont été rebutés par les habitudes de consommation de leurs parents.

Fini le "Old Fashioned" !

Pour les communautés sobres comme celle de Millie, les répliques non alcoolisées des spiritueux, des bières et des vins leur ont permis de profiter des rituels de socialisation sans les effets néfastes de l'alcool.

"Je m'étais habitué à n'avoir que du Coca Light, et soudain, toutes ces boissons incroyables ont commencé à apparaître", explique Gooch, qui pense également qu'elles peuvent aider les gens à se détacher de l'alcool.

"Il est très difficile de se défaire d'une habitude. Avec les boissons sans alcool, on peut presque conserver cette habitude, mais en changeant simplement le contenu du verre.

Pour la plupart des gens, les options sans alcool permettent la modération, l'inclusion et une meilleure maîtrise de soi lors des sorties nocturnes.

"Il s'agit d'un flux très simple d'entrée et de sortie d'alcool et de non-alcool. C'est pourquoi je pense que notre gamme Lyre's fonctionne si bien, parce que vous pouvez boire un daiquiri avec du rhum et ensuite un daiquiri sans alcool, et cela se ressemble", déclare Shell.

"Même si les boissons sans alcool ont connu une croissance exponentielle, je pense que les gens sont encore un peu nerveux à l'idée de ne pas boire", poursuit-il.

La seule réserve de Gooch concerne la manière dont ces boissons pourraient continuer à encourager une culture de l'alcool toxique.

"Si vous prenez une bière sans alcool au lieu d'un café, par exemple, nous risquons d'ancrer cette mentalité de consommation dans des espaces et à des moments où elle n'existait pas auparavant.

Les chosesne peuvent que s'améliorer

The no and low-alcohol market continues to grow in popularity as people seek out safer ways to socialise.
The no and low-alcohol market continues to grow in popularity as people seek out safer ways to socialise. - Canva

Selon un rapport de l'université de Sheffield, le marché des boissons sans alcool ou à faible teneur en alcool représentait 221 millions de livres sterling (258 millions d'euros) en 2021 et n'a cessé d'augmenter depuis.

À mesure que ces produits de haute qualité se répandent dans les milieux traditionnellement axés sur l'alcool, nous assisterons probablement à une baisse des prix et à une déstigmatisation de ceux qui ne boivent pas, ce qui incitera l'industrie à innover davantage.

"On voit déjà arriver une nouvelle race de barmen qui expérimentent avec des boissons sans alcool et essaient de créer de nouvelles boissons", déclare Shell.

"Je pense que nous n'avons vu que la partie émergée de l'iceberg et rien de plus. Je pense que les choses ne feront que s'améliorer".

La révélation qu'en tant que drogue, l'alcool n'est pas si bon que cela a conduit un nombre croissant de personnes à rechercher d'autres formes d'évasion.

Il existe donc un énorme vide sur le marché, à mi-chemin entre l'alcool et l'abstinence : une boisson qui vous détend ou vous excite, sans que vous perdiez le contrôle de vos émotions et de votre anxiété.

Shell appelle cela des "spiritueux fonctionnels non alcoolisés", qui comprennent des boissons comme Three Spirit qui infusent des ingrédients d'origine végétale pour induire des effets calmants ou nootropiques (substances qui améliorent la mémoire et la concentration).

Le professeur David Nutt, neuropsychopharmacologue britannique (essayez de dire cela après quelques non-alcools), est à l'avant-garde de la recherche sur les "alternatives alcooliques plus sûres". Il a mis au point Sentia Spirits, une boisson à base de plantes qui agit en ciblant les récepteurs GABA de notre cerveau, imitant ainsi les capacités adoucissantes de l'alcool.

Aux États-Unis, des marques comme Cali Sober ont isolé le THC (tétrahydrocannabinol), le composé chimique du cannabis qui donne aux gens une sensation de folie et de défoulement.

L'idée de pouvoir s'enivrer ou se droguer sans effets secondaires négatifs est le rêve ultime - mais est-ce réaliste ? Jusqu'à ce que des recherches plus approfondies soient menées, Shell reste optimiste, mais prudent.

"Nous savons quel effet aura un verre de vin sur nous", explique-t-il.

"Pour ce qui est des spiritueux fonctionnels et de la Sentia, il s'agit encore d'une zone d'ombre.

Une chose est sûre : vous ne vous sentirez jamais plus mal après avoir bu un mocktai, c'est-à-dire un cocktail sans alcool.

L'ambiance feutrée d'un bar. Une de ces minuscules serviettes de table. Le tintement et le crépitement des glaçons. La première gorgée de saveur, mousseuse contre les lèvres.

"On a l'impression de s'offrir quelque chose de spécial. Les placebos peuvent être tout aussi extraordinaires."

🍹Sober spring recipes 🍹

Le "Fallen Porn Star" du Coconut Tree

The 'Fallen Porn Star' mocktail
The 'Fallen Porn Star' mocktail - The Coconut Tree

Pré-refroidissez un verre avec de la glace, puis secouez les ingrédients suivants :

  • Sirop d'ananas et de noix de coco : 20 ml

  • Purée de fruits de la passion : 20 ml

  • Jus d'ananas : 40 ml

  • Caleño Dark and Spicy (ou tout autre alcool sans alcool) : 40 ml

  • Aquafaba (ou 1 blanc d'œuf) : 15 ml

  • Décorer avec un demi-fruit de la passion.

Lyre's Gin Gin Mule

Ajouter les ingrédients suivants dans un verre highball, remplir de glace et remuer :

  • Lyre's Dry London Spirit : 60 ml

  • Ginger ale de première qualité : 90 ml

  • Jus de citron vert : 15 ml

  • Sirop de sucre blanc (1:1)/li> : 7,5 ml

  • Décorer avec 8 feuilles de menthe et un quartier de citron vert.

Fierce Spritz de Three Spirit

  • Livener de Three Spirit : 50 ml

  • Jus de pamplemousse rose : 25 ml

  • Kombucha ou limonade : 100 ml

  • Garnir d'une tranche de pamplemousse.

Negroni à la rose de Lyre

  • Spritz italien Lyre's : 45 ml

  • Spiritueux londonien sec de Lyre : 15 ml

  • Apéritif Rosso Lyre : 30 ml

  • 4 framboises fraîches

  • Garnir d'une rondelle de citron et d'une branche de romarin.