Publicité

Scolarisation des enfants d’Amélie Oudéa-Castéra en non-mixité : le gouvernement au secours de la ministre

Après de nouvelles révélations de Mediapart, ella a reçu « la pleine confiance » du Premier ministre.

Opération déminage pour le gouvernement. Et des mines, il y en a un certain nombre autour de la ministre de l’Éducation nationale et des Sports. Amélie Oudéa-Castéra empêtrée depuis sa nomination dans plusieurs polémiques est à nouveau au cœur de la polémique après des révélations de Mediapart mardi 23 janvier.

D’après le site d’investigation, « AOC » a choisi des classes non mixtes pour ses trois fils à Stanislas et ce, alors que son portefeuille implique de lutter contre les stéréotypes de genre.

Amélie Oudéa-Castéra et son salaire à la tête du tennis français épinglés par un rapport parlementaire

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, lors du compte rendu de Conseil des ministres, ce mercredi 24 janvier, la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot, a tenté de voler au secours de sa collègue. « Ce n’est pas la non-mixité choisie par la ministre mais par ses enfants ». Elle précise qu’ils ont fait ce choix « simplement dans le cadre du collège », et non en primaire ou au lycée.

« Pleine confiance » de Gabriel Attal

Interrogée à plusieurs reprises sur les polémiques et révélations qui entourent Amélie Oudéa-Castéra, et alors que les appels à la démission pleuvent dans l’opposition, Prisca Thevenot a assuré que l’intéressée avait la « pleine confiance » du Premier ministre, Gabriel Attal. Avant lui, Emmanuel Macron avait déjà publiquement soutenu la ministre de l’Éducation nationale lors de sa conférence de presse mi-janvier.

À voir également sur Le HuffPost :

Colère des agriculteurs : comment expliquer la clémence de l’État face aux dégradations

Le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, convoqué après le raté spectaculaire du train Paris-Clermont

VIDÉO - Oudéa-Castéra, douze jours à écoper, au bord du KO