Publicité

Ce que vous ne saviez pas sur Lucy, notre ancêtre australopithèque

On imaginait jusqu'ici que nos ancêtres les australopithèques, dont faisait partie la célèbre Lucy il y a 3,2 millions d’années, se déplaçaient avec le dos un peu voûté, à mis-chemin entre le singe et l'homme. En réalité, leur musculature impressionnante leur permettaient de marcher tout comme nous... Mais aussi de grimper facilement aux arbres, ce qui en fait un hominidé unique !

Nom de code : AL 288-1. Mais vous pouvez aussi l’appeler Lucy. Presque 50 ans après sa découverte en Éthiopie, le squelette de l’australopithèque longtemps considéré comme le plus vieil ancêtre de l’homme continue de livrer ses secrets. La paléoanthropologue Ashleigh Wiseman rattachée à l’université de Cambridge en Angleterre vient en effet de livrer les conclusions d’une expérience inédite dans la revue Royal Society Open Science daté du 14 juin. Grâce à un logiciel de modélisation 3D, elle est parvenue à recréer la musculature de Lucy en se basant sur la forme des os de son squelette et sur ses articulations. Le but, comprendre comment cette représentante de l’espèce Australopithecus afarensis se déplaçait et dans quel habitat elle vivait il y a 3,2 millions d’années.

Depuis la mise au jour de Lucy en 1974, la communauté scientifique a établi en fonction de sa structure osseuse que l’individu évoluait à la fois dans les arbres et sur la terre ferme où elle pouvait se tenir sur ses deux jambes. Mais impossible de savoir si cet hominidé se tenait debout simplement à la manière des grands singes que nous connaissons aujourd’hui ou si c'était un véritable mode de locomotion.

Des muscles énormes

Le travail d’Ashleigh Wiseman a donc consisté à recréer les tissus musculaires de Lucy pour déterminer lesquels étaient les plus sollicités. En partant de la musculature de l’homme moderne et en la rapportant aux dimensions et à la forme du squelette, elle est parvenue à un résultat très différent de ce que nous (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - France : le paléontologue Yves Coppens, co-découvreur de Lucy, est mort