Scandale à Buckingham, la marraine de William démissionne après des propos racistes

© Chris Jackson/Getty Images

La marraine du prince William et dame de compagnie d’Elizabeth II a démissionné de ses fonctions au sein du palais de Buckingham, à la suite de remarques racistes proférées envers une invitée, mardi 29 novembre. Un incident qui est survenu alors que le palais tenait une réception pour échanger sur les violences faites aux femmes.

Parmi les invités se trouvait Ngozi Fulani, à la tête de l’organisation britannique Sistah Space, venant en aide aux femmes africaines et caribéennes victimes de violences domestiques et sexuelles. Après sa venue au palais, elle a partagé sur Twitter les commentaires dont elle a été victime : «Sentiments mitigés concernant la visite d'hier à Buckingham Palace. Dix minutes après mon arrivée, un membre du personnel, Lady SH, s'est approchée de moi, a bougé mes cheveux pour voir mon badge. La conversation ci-dessous a eu lieu», peut-on lire sur son tweet.

«De quelle partie de l’Afrique venez-vous ?»

Ngozi Fulani a ensuite retranscrit son échange avec «Lady SH», Lady Susan Hussey, comme il en a été déduit par la suite. «De quelle partie de l’Afrique venez-vous ?», lui aurait demandé Susan Hussey. Ce à quoi elle a répondu : «Je suis née ici et je suis Britannique.» «D'où venez-vous vraiment ? D'où viennent vos semblables ?» a réitéré plus tard la dame de compagnie d'Elizabeth II.


Lire la suite sur ParisMatch