Publicité

Savez-vous pourquoi nous parlons de chevaux pour la puissance de la voiture ?

À l'origine de la machine à vapeur, il était logique d'expliquer la puissance d'un moteur à combustion externe en utilisant les chevaux comme conférence. En effet, ces animaux étaient considérés comme un moyen de transport et une aide précieuse dans le travail à l'époque. James Watt a donc forgé l'unité de puissance "horsepower" en comparant la puissance de sa machine à vapeur à celle des chevaux. Mais à quoi équivaut cette puissance de nos jours ? Explications.

Les chevaux comme moteurs et des moteurs à chevaux

Durant la Révolution Industrielle du XVIIIe siècle, les chevaux permettaient de tirer des charrettes, d'alimenter des moulins et de réaliser tout un tas de tâches pénibles pour l'Homme. Avec l'apparition de la machine à vapeur, il était difficile de mesurer la puissance de ce nouveau type de moteurs. Et c'est ainsi qu'on a décidé de parler de chevaux. En 1780, Watt prend comme référence la force nécessaire à un cheval pour actionner un moulin à grain. Ce faisant, il rend entendible la puissance de sa machine à vapeur et les industriels peuvent comprendre de quoi elle est capable.

De nos jours, c'est cet héritage de Watt que nous avons dans notre vocabulaire lorsque nous voulons définir la puissance d'un moteur.