Publicité

Santé : Stop à la bronchiolite chez les nourrissons

Touchant les bronchioles, les petites voies aériennes dans les poumons, cette pathologie est généralement causée par le virus respiratoire syncytial (VRS). Elle se manifeste surtout par une toux, une respiration sifflante, une légère fièvre et des difficultés respiratoires. Bien qu’elle puisse toucher des personnes de tout âge, elle est particulièrement courante chez les nourrissons, avec une transmission qui se fait par les gouttelettes (toux, éternuements) ou par contact direct avec des surfaces contaminées

À lire également

Santé : Apprendre à aider Les aidants

Comment réagir ?

Si vous soupçonnez une bronchiolite, consultez votre pédiatre ou médecin généraliste. Dans la plupart des cas, le repos, une bonne hydratation et l’humidification de l’air ambiant suffisent. Rappelons que les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les virus et ne sont donc d’aucune utilité pour les cas simples. Pour les cas plus sévères, une hospitalisation peut être nécessaire, notamment en cas de gêne respiratoire importante, respiration rapide, déshydratation… Côté prévention, une hygiène rigoureuse, dont un lavage fréquent des mains et le nettoyage des objets couramment touchés, reste la méthode la plus efficace. Aérez régulièrement l’ensemble du logement, portez un masque en cas de rhume, toux ou fièvre et évitez d’emmener votre enfant dans les endroits publics confinés.

À lire également

Réduire le stress, gérer la douleur... : Les pouvoirs insoupçonnés de l’autohypnose

Un médicament préventif

La substance active nirsévimab, présente dans le médicament Beyfortus, est la nouvelle option thérapeutique pour limiter les risques de bronchiolite chez les nourrissons. Elle est disponible dans les maternités et peut aussi être commandée en pharmacie, sur prescription médicale (médecin, sagefemme), pour tous les enfants dont le poids est égal ou supérieur à 5 kg. Administré en une injection unique par voie intramusculaire dans la cuisse, il protège en quelques jours et pendant au moins cinq mois.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi