Santé. Le Royaume-Uni se dirige vers l’abandon du “passeport Covid-19”

·1 min de lecture

Si une décision définitive doit encore être prise dans les prochains jours, The Daily Telegraph l’assure : le certificat d’immunité ne sera finalement pas mis en place dans le pays. En cause, des réserves éthiques et des doutes quant à son utilité.

Demi-tour, toute ! Le passeport Covid-19 ne verra certainement pas le jour au Royaume-Uni, rapporte The Daily Telegraph. Après avoir envisagé pendant plusieurs mois de rendre ce certificat obligatoire pour assister aux rencontres sportives et aux concerts, entre autres, le gouvernement britannique aurait décidé de renoncer à la mesure. “Montrer publiquement son statut médical pose problème d’un point de vue éthique” pour de nombreux politiques, y compris dans la majorité conservatrice, souligne le quotidien londonien, lundi 31 mai.

À lire aussi: Musique. Après 400 jours de privation, Liverpool redécouvre la fièvre des concerts

“La décision, qui doit encore être officialisée, intervient au moment où le gouvernement examine les données épidémiques en vue de la dernière étape du déconfinement en Angleterre, prévue le 21 juin prochain.” D’après le journal conservateur, le Premier ministre, Boris Johnson, lui-même serait “réticent” à l’idée de mettre en place un tel dispositif, censé accompagner la levée des restrictions.

Les entreprises privées peuvent demander un justificatif

Le faible nombre de nouveaux cas (3 206 par jour en moyenne, malgré la propagation du variant indien) enregistrés récemment, conjugué à la bonne couverture vaccinale (75 % des adultes ont reçu au moins une dose), “aurait par ailleurs fait douter les ministres de la pertinence du passeport sur le plan sanitaire”.

Comme le rappelle The Daily Telegraph,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles