Publicité

Santé : Psychiatrie, quand l'hospitalisation est-elle nécessaire ?

En France, 90 % des hospitalisations en psychiatrie se font en soins libres. C’est-à-dire que le patient peut se présenter spontanément, accompagné ou non par un proche ou par un membre de l’équipe soignante. Ainsi, il accepte de son plein gré une hospitalisation, afin de bénéficier de soins appropriés. Un certificat médical par le médecin traitant est optionnel et le patient peut sortir quand il le souhaite, y compris contre avis médical puisqu’il a la capacité de donner ou de retirer son accord à tout moment.

À lire également

Soumission chimique : restez vigilant en milieu festif !

Des soins sans consentement

Si les troubles mentaux rendent impossible l’assentiment de la personne et que des soins immédiats sont nécessaires, la demande d’admission peut être présentée par un membre de la famille ou bien par quelqu’un de l’entourage. L’admission est alors prononcée par le directeur de l’établissement dans le cadre de soins psychiatriques à la demande d’un tiers (SPDT). Deux certificats médicaux de moins de quinze jours décrivant la situation sont alors requis. Le premier doit être obligatoirement établi par un médecin extérieur à l’établissement d’accueil.

À lire également

Santé : 3 astuces pour lutter contre la fatigue hivernale

En cas de danger

Si le risque est important, l’admission peut être décidée au vu d’un seul certificat médical. On parle alors de soins psychiatriques sur demande d’un tiers en urgence (SPDTU). Si aucun tiers n’est disponible et qu’un péril imminent existe pour la personne, la procédure de soins psychiatriques en cas de péril imminent (SPPI) s’applique avec un seul certificat médical circonstancié. Si le comportement va jusqu’à compromettre la sécurité publique ou porter atteinte à l’ordre public, le préfet ou le maire peuvent décider, par arrêté, des soins sur décision du représentant de l’État (SPDRE) avec également un certificat médical obligatoire hors établissement. Toutes ces mesures font l’objet d’un contrôle systématique par le juge des li...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi